Les scénaristes occitans unissent leur force

Créée en 2019, l’Assoc – Scénaristes d’Occitanie rassemble aujourd’hui une cinquantaine de membres. Objectif : s’entraider et développer les projets en région.

Travailler en région quand on est scénariste ? Pas si simple, aux dires de Pierre Delorme, le président de l’Assoc. « C’est un écosystème compliqué. L’Occitanie est une magnifique terre d’accueil des tournages, mais il s’agit beaucoup de productions parisiennes, avec assez peu de projets régionaux. Depuis quelques mois, la Commission du film Occitanie encourage les réalisateurs et producteurs à faire appel à des scénaristes de la région, créant ainsi des binômes de scénaristes. »

À cela s’ajoute un manque de producteurs de longs métrages en Occitanie, ce qui oblige scénaristes et réalisateurs locaux à envoyer leur dossier à Paris, où l’image du provincial n’est pas toujours bienveillante, selon le président de l’Assoc. Il encourage les politiques à favoriser l’émergence de boîtes de production. « La Nouvelle-Aquitaine a mis en place une politique d’aide à l’implantation à Bordeaux, par exemple », illustre-t-il. Un constat amer qui le pousse à conseiller à un jeune auteur qui sort de formation d’aller à Paris, « quitte à revenir ensuite ». « On souffre d’une distorsion entre les projets produits ailleurs et tournés ici et ceux produits ici », confirme Karim Ghiyati.

« Briser l’isolement »

Malgré tout, les scénaristes locaux ne restent pas inactifs et se sont donc regroupés il y a deux ans, avec près de cinquante membres répartis presque équitablement entre ex-Midi-Pyrénées et ex- Languedoc-Roussillon. « Tous ne sont pas à Toulouse ou Montpellier, il y en a aussi dans les Pyrénées-Orientales, les Cévennes, le Tarn, à Nîmes… », se réjouit Pierre Delorme, qui rappelle les objectifs de cette association.

« Le but est de briser l’isolement, de se rencontrer, d’échanger. Mais aussi de porter la voix des scénaristes auprès des institutions. » L’Assoc fait ainsi partie d’un des collèges de décisions d’Occitanie Films et, au niveau national, a intégré la Fédération des associations des métiers du scénario.

Si le Covid a mis un frein aux rencontres, aux ateliers d’écritures et aux diverses activités proposées, des webinaires ont permis de garder le contact entre les membres. « Cela a également facilité la participation de tous aux séances de retours sur les scénarios, qui sont très utiles pour nous tous. »

Mais si Pierre Delorme parle de faire entendre la voix des scénaristes, c’est parce que ce métier est selon lui « mésestimé ». Et exercer en dehors de Paris reste compliqué.
Paul Périé

Sur la photo : le tournage de la série Un si grand soleil à Montpellier. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Les-scenaristes-unissent-leur-force,32419