Procès AZF : L’ancien juge Bruguière maintient que la piste intentionnelle a été négligée

La piste de l’acte intentionnel a-t-elle écartée trop vite par les enquêteurs au lendemain de l’explosion de l’usine AZF ? A cette question, l’ancien juge antiterroriste Jean-Louis Bruguière a répondu par l’affirmative hier devant la cour d’appel de Toulouse en regrettant que « le principe de précaution judiciaire » n’ait pas été respecté.

Très attendue, l’audition hier de Jean-Louis Bruguière dans le cadre du procès en appel de la catastrophe AZF et de la semaine d’audiences consacrées à la « piste de l’acte intentionnel », a tenu ses promesses. Cité par Monique Mauzac, directeur de recherche au CNRS et veuve d’un ingénieur-chimiste d’AZF décédé dans l’explosion, l’ancien juge antiterrorisme a regretté que « le principe de précaution (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Proces-AZF-L-ancien-juge-Bruguiere-5092