Rénovation. Au diapason de la transition écologique, l’Ariégeois R3S en voie d’accélération

La société de gestion Irdi Capital Investissement est rentrée fin 2022 au capital du groupe ariégeois R3S, spécialisé dans le génie civil et la réparation-rénovation des bâtiments. La transition écologique offre de nouvelles opportunités de développement au groupe de Mazères.

« Une opération qui renforce la solidité financière de notre groupe. » Voilà comment le directeur général de R3S [1], Didier Kuss, décrit l’entrée de la société de gestion Irdi Capital Investissement au capital de son entreprise à la fin de l’année dernière. Spécialisé dans la mise en oeuvre de solutions innovantes de génie civil pour réparer et rénover les bâtiments, le groupe veut accélérer son développement à travers le territoire.

À lire par ailleurs : Stop au gaspi ! Des acteurs du bâtiment s’engagent dans une démarche d’économie circulaire

Pour le moment présent à Mazères (son siège ariégeois), Bayonne, Paris et Aix-en-Provence, il veut se déployer désormais sur Lyon, Rennes, Strasbourg et Lille. Pour soutenir cette ambition, il est aussi épaulé par Bpifrance et le Crédit Agricole Sud Méditerranée. Parmi les autres projets de R3S, doubler la surface de son site de Mazères pour y implanter notamment un centre de formation. Cet investissement devrait s’élever à 1 million d’euros. « Lorsqu’on s’implante dans un territoire, on crée environ une vingtaine d’emplois. Nous avons une soixantaine d’équivalent temps plein actuellement. Notre objectif est d’être autour de 180 à 200 personnes d’ici cinq ans », explique le directeur général. Niveau chiffre d’affaires, l’entreprise, qui a atteint les 8 millions d’euros en 2022, vise les 10 millions en 2023.

La crise climatique offre de nouvelles perspectives à R3S

Les différentes crises (climatique, énergétique, prix des matériaux, inflation, etc.) que le monde traverse affectent R3S, mais pas uniquement de façon négative. « Pour la crise de l’energie, le fait de mieux mailler le territoire va nous éviter de trop dépenser en déplacements à travers la France. Pour le reste, notre inquiétude est plus de court terme. Les sociétés privées ou les établissements publics vont-ils décaler leurs investissements ? Nous pouvons traverser une crise conjoncturelle mais pas structurelle. Car, de toute façon, nos clients vont devoir investir, notamment dans la rénovation énergétique de leurs bâtiments. Les obligations légales vont se multiplier dans ce domaine. L’État va, de plus, encourager fortement la réparation et la rénovation plutôt que la destruction-reconstruction, plus polluante. La transition écologique nous offre de nouveaux marchés », résume le dirigeant ariégeois.

À voir par ailleurs : Bertrand Monfort : « Le biomimétisme nous permet d’innover en ingénierie de manière responsable »

Dans cette perspective, le groupe mazèrien a été retenu par Bpifrance, le ministère de la Transition énergétique et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) pour intégrer Le Coq Vert, communauté d’entreprise engagée dans les différents domaines de la transition écologique. R3S va par ailleurs faire partie, à partir du mois de mars, de la troisième promotion de l’accélérateur national Construction de Bpifrance pour booster les entreprises les plus innovantes du secteur.
Matthias Hardoy

Sur les photos : Pose de tirants en fibre de verre à la Cathédrale de Rodez. // Consolidation des piles du Tunnel des Spélugues à Monaco. // Instrumentation et supervision des protections cathodiques sur un immeuble résidence de tourisme à Biarritz. Crédit : R3S.

Des infos en +
Créée en Ariége en 2011 par Stéphane Panin, la société R3S, spécialiste dans la réparation et la rénovation des bâtiments, possède une clientèle très diversifiée (les principaux chais du Bordelais, la Tour Eiffel, le Louvre, la chaîne de bains thermo-ludiques Calicéo, l’hôtel de ville de Mirepoix, l’escalier royal du château de Chambord, l’hôtel Dieu de Lyon, etc.). Elle agit sur tous types d’ouvrages (structure bois, lamellé collé, pierre, acier et béton, etc.) et compte plus de 800 chantiers à son actif depuis 2011.

Notes

[1R3S pour Résine, Réparation, Renforcement et Structure.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Renovation-Au-diapason-de-la-transition-ecologique-l-Ariegeois,36658