Renault abandonne la Sam, condamnée à la liquidation judiciaire

Renault, principal client, a annoncé mardi soir refuser soutenir l’offre de reprise de la fonderie automobile Sam, dans l’Aveyron. Les salariés sont sous le choc.

La douche froide. La décision tant attendue de Renault, le principal client de la fonderie Société Aveyronnaise de Métallurgie (Sam), installée à Viviez, en Aveyron, est tombée ce mardi 23 novembre en fin de journée, comme un couperet. Dans un communiqué de presse, le constructeur automobile déclare ne pas pouvoir « s’engager sur le projet de reprise d’Alty-Sifa », portée par l’ancien dirigeant de cette fonderie, Patrick Bellity, unique candidat à la reprise.

« Cette offre ne présente pas les conditions de pérennité et de sécurité nécessaires pour l’entreprise et ses salariés. Il existe de forts doutes sur la solidité financière, malgré les supports financiers externes envisagés, et les réelles capacités d’investissement et de redressement de Jinjiang Sam par Alty-Sifa », ajoute le groupe. Pourtant, Patrick Bellity avait obtenu des promesses financières à la fois de l’État et de la Région Occitanie : un tour de table de 9 millions d’euros en tout, ventilé sous la forme de subventions et de prêts. « Je n’ai pas d’explication à cette décision que je trouve bizarre. J’apporte les garanties financières, on ne demande rien à Renault. Je n’ose pas imaginer les conséquences de cette décision », réagit, incrédule, Patrick Bellity, déplorant les « milliards offerts par l’État au groupe sans contrepartie ». « Mes équipes sont abattues. Et, moi je suis en colère », a-t-il réagi hier soir.

Sandrine est sonnée. « Ce texte est louche, il me fait bondir. Mais pour moi, ce n’est pas une réponse. Il n’y a aucun argument, c’est un prétexte. » À l’annonce de cette décision décisive pour l’avenir de ce fabricant de pièces automobiles, la CGT, unique organisation syndicale de la Sam, garde le silence, comme médusée. « Nous venons d’apprendre à l’instant par la presse que Renault n’accompagnerait pas le projet de reprise. Nous n’avons aucune information officielle de la part des administrateurs. C’est pourquoi nous avons décidé de ne pas réagir dans la presse pour l’instant », indique le syndicat dans un communiqué lapidaire.

« La réponse apportée par Renault est irresponsable et destructrice »

« La réponse apportée par Renault est irresponsable et destructrice : elle condamne l’usine et ses activités », regrette Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie, qui « partage le choc et l’indignation des salariés, et au-delà, de toute la population. Mon engagement auprès d’eux est sans faille. » Carole Delga, qui prévoit de se rendre lundi 29 novembre sur le site pour rencontrer les salariés, annonce déployer des dispositifs de formation pour les accompagner. « Nous poursuivrons le travail mené pour que des projets industriels d’avenir voient le jour sur le territoire. La Région ne vous laissera pas tomber ! », promet-elle.

Pour peser sur la décision de Renault, auquel le tribunal de commerce de Toulouse avait donné jusqu’à mercredi 24 novembre pour se prononcer, les salariés ne sont pas restés les bras croisés ces derniers jours, multipliant les actions. Lundi, ils bloquaient leur usine et mardi, dans l’après-midi, une délégation composée d’une centaine d’entre eux manifestait devant la préfecture de l’Aveyron, à Rodez.

En vain. Ce vendredi 26 novembre, le tribunal de commerce de Toulouse, dans son délibéré, tranchera : il fixera une nouvelle audience pour accorder un délai de trois mois à cette usine, reprise en 2017 par le groupe chinois Jinjiang avant d’être placée en liquidation judiciaire avec maintien de l’activité jusqu’au 10 décembre. Autre scenario possible : prononcer sa liquidation.
Audrey Sommazi

Sur la photo : Les employés de la Sam ont manifesté à plusieurs reprises ces derniers mois pour alerter l’opinion sur le sort de l’usine de Viviez. Crédits : Rémy Gabalda - ToulÉco.

2 Messages

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Renault-abandonne-la-Sam-condamnee-a-la-liquidation-judiciaire,32606