Autoroute Castres-Toulouse : Jean Castex annonce le nom du concessionnaire ce samedi

L’annonce remet le projet dans la boucle : l’A69, plus connue sous le nom d’autoroute Toulouse-Castres, devrait connaître le nom de son futur concessionnaire ce samedi 23 septembre. Le Premier ministre doit en faire l’annonce à l’occasion d’un passage éclair dans le Tarn.

Nom de code : A69. L’autoroute Castres-Toulouse, dont la réalisation divise toujours en région Occitanie, devrait connaître un nouveau développement ce week-end, avec la venue annoncée dans le Tarn du Premier ministre Jean Castex. Annoncée par nos confrères de France Bleu Occitanie la semaine dernière, l’information a depuis été confirmée par le service de presse de Matignon.

Jean Castex profitera de sa venue à Toulouse - dans le cadre des conférences régionales sur l’avenir de l’Europe - pour faire un détour express du côté du Tarn. Il annoncera le nom du futur concessionnaire de l’A69 « auprès des élus locaux, des acteurs économiques et des services de l’État impliqués dans le dossier », fait savoir Matignon, avant de repartir illico, actant de fait le projet. « C’est fou comme les (futures) élections peuvent faire accélérer les choses », ironisait à mot couvert une source proche du dossier, lors d’une réunion publique ce jeudi 23 septembre.

L’annonce coïncide en tout cas avec le calendrier annoncé par l’ancienne ministre des Transports Élisabeth Borne en novembre 2018, quelques mois après la signature de la déclaration d’utilité publique (DUP) de ce nouvel axe routier. Mais côté timing, l’A69 n’est pas encore prête. « Il faut compter six mois pour les éventuels recours, puis au moins deux ans de travaux », estime officieusement un autre expert du dossier. Dès lors, l’inauguration de l’autoroute n’est pas attendue avant 2025.

Un financement estimé à 480 millions d’euros

Plusieurs groupes de construction se sont positionnés sur l’appel d’offres de l’A69, et notamment les poids lourds locaux, dont Vinci (qui gère déjà les Autoroutes du Sud de la France) et Eiffage (qui s’occupe notamment de l’A65 et du Viaduc de Millau). L’entreprise désignée sera chargée de construite, gérer et entretenir l’infrastructure routière et les services associés.

Long de 60 kilomètres, ce projet est estimé à 480 millions d’euros dans sa configuration officielle, dont 230 millions d’euros sont financés à parts égales par la Région Occitanie, le Département du Tarn et la communauté d’agglomération de Castres-Mazamet.

Mais l’A69 n’est pas du goût de tout le monde. Hasard du calendrier, ce samedi, ses opposants réunis sous l’égide de l’association VAD (pour Village Action Durable) se retrouvent à Montcabrier, toujours dans le Tarn, pour la première édition de leur « FestiVAD » nommé La voie est libre. Un événement festif et engagé « pour une alternative à l’autoroute Castres-Toulouse ». Sur Facebook, ses organisateurs se demandent d’ailleurs si le Premier ministre « viendra à leur rencontre ». L’échange est peu probable, vu l’emploi du temps déjà serré du chef de gouvernement.
M.H. & M.V.

Sur la photo : Le Premier ministre Jean Castex, lors de la signature du contrat de plan Etat-Région à Tarbes en janvier 2021. Il sera en Occitanie ce samedi 23 septembre. Crédits : Gouvernement.fr.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Autoroute-Castres-Toulouse-Jean-Castex-annonce-le-nom-du,32095