Haomah, la marque de vêtements montpelliéraine pour faire du sport pendant ses règles

Haomah est une marque de vêtements montpelliéraine pour faire du sport pendant ses règles. Un legging, un justaucorps et un maillot de bain sortiront en avril. Une chronique en partenariat avec France Bleu Hérault.

Une Montpelliéraine a inventé la marque de vêtements de sport Haomah. Leur spécificité ? ils empêchent la fuite pendant les règles. Un justaucorps, un legging et un maillot de bain avec une « couche » intégrée, comme pour les culottes de règles. Elle n’est pas visible d’un œil extérieur. Le but est de permettre aux jeunes filles de continuer à faire du sport pendant leurs cycles menstruels, sans se poser de question. Entretien avec Maryam Bini, créatrice d’Haomah.

Vous trouviez que les habits de sport classique ne permettent pas de faire du sport correctement pour les femmes qui ont leurs règles ?
Non, ce n’est pas ça. C’est vraiment une demande qui existe. Aujourd’hui, les culottes de règles existent mais elles ne compensent pas tout. Concernant certaines typologies de sports, surtout la natation, la danse ou le patinage artistique.
Quand on va en compétition et qu’on est devant des jurés, il faut que rien ne dépasse, il ne faut pas qu’il y ait de traces. Donc la culotte de règles ne répond pas à ce besoin là.
C’est pour ça qu’on a créé Haomah. Et en fait, on s’est rendu compte que ça pouvait s’étendre sur tous les sports et pour tout le monde et pas forcément uniquement en compétition.

En quoi ces vêtements permettent de faire du sport pendant les règles ?
C’est le même principe que les culottes de règles. Sauf que c’est complètement intégré à votre cycliste, à votre legging, à votre justaucorps ou au maillot de bain. Vous l’enfilez sans aucune autre protection nécessaire.
C’est transparent pour l’utilisateur et ceux qui sont à l’extérieur ne voient pas qu’il y a quelque chose intégré au vêtement. Il n’y a pas de fuite non plus parce qu’on a vraiment étudié pour suivre le mouvement des jambes et du corps pendant le sport.

Ce sont des vêtements de sport pour les femmes. Mais surtout, pour les jeunes femmes qui veulent faire du sport ?
Effectivement, Haomah a été conçu, créé, imaginé pour les adolescentes qui ont leurs premières règles et qui souvent arrêtent leurs activités sportives. Parce que les règles, c’est toujours un petit peu problématique et ça empêche, par exemple la natation.
On leur demande de mettre des tampons et souvent, à onze ans, on n’est pas prêtes psychologiquement à mettre ce type de dispositif dans notre corps. Et puis, on connaît aussi tout ce que ça peut entraîner comme maladie et choc toxique.

C’est vraiment pour les aider à mieux appréhender leurs règles, mieux appréhender leur corps, leur donner confiance. Parce que quand on fait du sport, on reprend confiance dans son corps, surtout à cet âge là où on a tout un changement hormonal et physique.
Et du coup, d’être en équité, on va dire par rapport aux garçons qui, à cet âge là, ne se demandent pas s’ils doivent continuer le sport ou pas. Il faut le savoir, une jeune fille sur deux arrête le sport à cause des règles en compétition ou autre.

Pour quelles raisons avez-vous eu envie de lancer cette marque ?
Parce que j’ai ma grande fille qui a été confrontée à cette situation à l’âge de douze ans. Elle devait faire de la natation en compétition. Le jour de la compétition, ça lui est arrivé. Elle m’a demandé comment faire. Je n’avais que le tampon à lui proposer. Elle m’a dit qu’il en était hors de question. Et du coup, elle a arrêté la natation en compétition.

Vous proposez plusieurs vêtements de sport ?
Oui, la première gamme va sortir à partir d’avril. Avec un justaucorps pour la danse, le patinage artistique et la gymnastique au sol, rythmique et autre. Et il y a aussi le legging pour tout ce qui est athlétisme et le cycliste qui permet de mettre sous les vêtements en basket ou en hand et un maillot de bain.

Combien vont coûter vos vêtements ?
Ça va dépendre des gammes. On va être autour de 40 € pour le début et jusqu’à 75 € pour le maillot de bain.
Propos recueillis par Morgane Guiomard

Ecoutez l’interview audio de Maryam Bini sur France Bleu Hérault

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Haomah-la-marque-de-vetements-montpellieraine-pour-faire-du,36481