L’Adie Occitanie soutient les micro-entreprises qui n’ont pas accès aux aides de l’État

L’antenne locale de l’Adie (association française de microfinance en Europe) est allée aux nouvelles des créateurs d’entreprise de la région Occitanie en les contactant directement par téléphone. « Le constat est sans appel, pour de nombreux entrepreneurs à faibles revenus, la relance après confinement sera quasiment une nouvelle création. Il faudra reconstituer des stocks et retrouver des clients. Cela suppose du temps et de l’argent, qu’ils n’ont pas, alors même qu’il faudra payer les arriérés de dettes existantes, de loyers et de charges », déplore l’association.

« Au niveau local, 96 % de nos clients entrepreneurs ont dû cesser totalement ou partiellement leur activité pendant le confinement, 75 % étaient totalement à l’arrêt et 80 % sont en grande difficulté pour la suite ». Pour les soutenir, l’Adie Occitanie a mis en place un prêt de relance, disponible jusqu’à trois mois après le déconfinement. Proposé à tout entrepreneur n’ayant pas accès aux crédits bancaires, le prêt de relance est un financement jusqu’à 10.000 euros, composé d’un micro-crédit pouvant être associé à un prêt d’honneur.

Pour répondre à la demande et soutenir les micro-entrepreneurs en difficulté, soit près de 2000 personnes, l’Adie a besoin de mobiliser plus de 1 million d’euros en Occitanie. La Région Occitanie, Bpifrance, Montpellier Méditerranée Métropole, la Banque Populaire Occitane, la Banque Populaire du Sud et le Crédit Agricole du Languedoc vont apporter une dotation exceptionnelle au fonds de prêt d’honneur de l’association. Par ailleurs, AG2R La Mondiale et Le Rotary apportent des coups de pouce sous la forme d’aides de 500 euros pour certains publics.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/L-Adie-Occitanie-soutient-les-micro-entreprises-qui-n-ont-pas,28960