L’idée business du mois : Encoredansl’emballage.com

Emmanuelle Beniflah, formatrice et coach marketing pour les petites entreprises, sélectionne pour ToulEco, chaque mois, une de ses idées vitaminées pour créer un business.

Pourquoi ce concept ?
Dans un contexte de crise économique, les consommateurs sont de plus en plus tentés d’acheter d’occasion. Mais ils souhaitent cependant être les premiers à utiliser le produit, notamment les vêtements ou les chaussures. Il existe, en plus, un doute sur l’utilisation antérieure, et contrairement au marché des automobiles d’occasion, il est impossible de se fier au contrôle technique.
Du côté des vendeurs, qui n’a pas reçu un cadeau qu’il n’a finalement pas eu le temps ou le courage d’échanger en magasin, un jouet que le petit a déjà, un pantalon acheté trop petit dans l’espoir qu’on pourra le porter un jour...Et la liste est longue de marchandises jamais utilisées, qui prennent la poussière dans un coin du grenier.
Enfin, les sites de vente comme ebay, sont souvent surchargés d’annonces et il devient bien difficile de trouver rapidement ces fameux produits « encore dans l’emballage ».

Quel est l’apport de votre idée ?
J’ai pensé à un site web d’annonces entre particuliers, entièrement dédié à la vente de produits jamais portés, ni utilisés, « encore dans l’emballage ».
Il peut être intéressant pour les acheteurs de trouver aussi des annonces de professionnels du déstockage, saisies de douanes…dans la mesure où les marchandises qu’ils proposent sont neuves et que les annonces affichent clairement qu’il s’agit d’un professionnel. Leur parution peut même leur être facturée, alors que les particuliers doivent, eux, bénéficier d’annonces gratuites, ou quasi gratuites, classées par rubriques (puériculture, bijoux, mobilier, textile…).
La réussite de ce site dépend aussi beaucoup de la satisfaction des clients. C’est pourquoi il est important de faire s’engager les vendeurs à appliquer une charte qui garantisse que les produits soient vraiment neufs. Enfin, pour rendre les transactions encore plus transparentes, il faut prévoir un système de notation pour les vendeurs et pour les acheteurs.

Quel est votre conseil « vitaminé » pour cette idée business ?
L’offre peut être étendue à des services, comme un massage, un bon cadeau, une place de concert ou au stade … Une bonne façon d’éviter de voir nos bons d’achat se rapprocher dangereusement de la poubelle à mesure que la date limite de validité s’approche.

Retrouvez la fiche pratique de l’idée du mois sur le site d’Emmanuelle Beniflah.

1 Message

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/L-idee-business-du-mois-6060