Le Domaine des Deux Clés, au cœur de l’Aude

Du vin produit en harmonie avec la nature. Tel est le credo de Gaëlle et Florian. Le couple a choisi les Corbières pour faire grandir son vin.

C’est la rencontre entre deux passionnés de vin, lors d’un stage dans un domaine en Bourgogne. Gaëlle, œnologue, et Florian, fils d’un importateur allemand et spécialisé dans le commerce du vin, décident rapidement de produire leur propre vin. Mariés, ils s’installent en 2015 dans une exploitation située à Fontjoncouse, village typique au cœur des Corbières, et ouvrent le Domaine des Deux Clés, vignoble de douze hectares. « Nous avons la chance de posséder plusieurs hectares de vignes centenaires », précise Gaëlle. « Même si notre façon de travailler le vin s’inspire beaucoup des techniques utilisées en Bourgogne, nous ne voulons pas pour autant perdre la spécificité des Corbières. »

Une culture biodynamique

Les vins sont tous produits de manière biologique et biodynamique, et le domaine est certifié bio. « Nous voulons travailler en harmonie avec la nature, mettre en place une agronomie qui donne à la nature ce qu’il lui faut plutôt que de seulement chercher à obtenir », assure Florian. Ainsi, Gaëlle et Florian font des vendanges manuelles en caisses et des tris multiples pour ne laisser entrer en cuve que les baies les plus saines. La vinification est adaptée à chaque qualité de vendange. « Notre vinification est traditionnelle et naturelle avec des levures indigènes, un élevage en cuves béton ou en fûts de chêne français non neufs (pour certaines cuvées), mais nous nous amusons avec toutes les possibilités pour déboucher sur une gamme simple et libre », ajoute-t-il. Les vins du Domaine des Deux Clés sont ainsi marqués par des cépages autochtones de la région tels que le maccabeu, carignan, syrah, grenache et vermentino.

Des vins frais

Les Corbières étant un territoire particulièrement frais, avec un vent imprévisible et du gel le matin, tous les vins du Domaine sont orientés sur la fraîcheur. Parmi eux, le « Clé en main » rosé (4000 mises en bouteilles en février 2021) issu de vieux carignans plantés en 1950 sur un coteau exposé est et ouest, et un syrah trentenaire sur un plateau à 300 mètres d’altitude. « Les Corbières, et en particulier nos terres à Fontjoncouse, possèdent un grand potentiel pour l’expression des vins blancs », expliquent Gaëlle et Florian. En exemple, la cuvée Corbières Blanc Appellation d’origine protégée (AOP), mise en bouteille en mai 2021, est un assemblage de cépages autochtones, vinifiée dans la tradition bourguignonne. « Elle allie des arômes subtils d’élevage sur lies en barrique à une minéralité et une fraîcheur naturelles, l’équilibre de ce vin est plaisant, ample sans perdre sa tension », décrit le couple. Grâce à cette production, Gaëlle et Florian Richter ont réussi à s’imposer rapidement dans le secteur. Ils ont intégré l’association « Le vin de mes amis », regroupant vignerons expérimentés et sélectionnés. Leurs membres présentent leurs vins une fois par an. L’an dernier, la rencontre a eu lieu le 22 novembre, à la Maison de l’Amérique latine à Paris.

Hubert Vialatte
Sur les photos : Gaëlle et Florian Richter sur leur exploitation. Crédits : DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Le-Domaine-des-Deux-Cles-au-coeur-de-l-Aude,32812