Marignac en manque cruel de magnésium

Intimement liée à la vie de Marignac et de ses habitants, l’usine Pechiney Electrométallurgie a laissé plus qu’un vide en fermant définitivement ses portes en 2002. Reprise par l’Espagnol Ferroatlantica puis par le groupe canadien Thermo Magnésium, une maigre activité de fonderie ne mobilise plus qu’une quinzaine de salariés. Contre 220 en 2001.

Au-delà de sa chambre avec vue unique sur le pic du Gar, la petite commune de Marignac, nichée aux confins du département dans la vallée de la Garonne, est restée longtemps la seule usine de magnésium d’Europe. Depuis 1964, cette unité du groupe Pechiney Electrométallurgie (PEM) y fabriquait quelque 15 000 tonnes de lingots et de poudre par an, soit près de 5% de la production mondiale.

Frappé par (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Marignac-en-manque-cruel-de-749