Attractivité : Montauban profite de son succès

Par son économie diversifiée et son positionnement géographique, Montauban est aujourd’hui une ville dynamique qui a gagné plus de 5000 habitants en dix ans.

On devrait jamais quitter Montauban », assurait Lino Ventura dans Les Tontons Flingueurs. Aujourd’hui, l’adage serait plutôt : on devrait s’installer à Montauban. Classée en sixième position du palmarès des villes françaises où il fait bon vivre par Le Figaro magazine, la cité d’Ingres offre un cadre de vie aujourd’hui recherché. Première ville d’Occitanie signataire du plan Action coeur de ville en 2018, elle a su développer son attractivité, aussi bien au niveau culturel, avec la rénovation du musée Ingres-Bourdelle, qu’en matière d’offre hôtelière ou de commerces.

Elle tire par ailleurs profit de sa grande proximité avec le bassin toulousain. « On s’est longtemps posé la question de savoir si cette proximité était un atout ou un handicap », rappelle pourtant Agnès Timbre, présidente de la CCI du Tarnet- Garonne. Aujourd’hui, plus de doute… « Avec le télétravail, le covoiturage, le train, de nombreuses personnes habitent Montauban et travaillent à Toulouse », poursuit la dirigeante de Celso. Ils sont tous les jours plus de 5000 à se croiser entre les deux villes. « Moi-même, je mets vingt minutes pour me rendre au siège d’Airbus ou à l’aéroport. »

Située à un carrefour routier et ferroviaire sur les axes Toulouse- Bordeaux et Toulouse-Paris, Montauban a su valoriser cet atout, comme en témoigne l’activité de la zone logistique de Montbartier malgré l’impact du Covid. Le développement de la zone Alba Sud permettrait le désengorgement d’autres secteurs de l’agglomération. « Il y a pas mal d’infrastructures fortes dans la ville. La cerise sur le gâteau serait la gare LGV », analyse Agnès Timbre. Attendue depuis de nombreuses années, elle entrainerait « une explosion économique énorme », selon la présidente de la chambre consulaire. Deuxième pôle économique de l’ex-Midi-Pyrénées avec 4600 entreprises et plus de 36.000 salariés dans le privé [1], le bassin montalbanais, très diversifié, abrite des pépites comme We Are, Maf Roda, Archean Technologies, Pécou, Pyrolave. Elle regrette cependant que les infrastructures routières aient du mal à suivre le développement économique de la ville.

Bien qu’elle évoque l’attrait d’une ville où le coût d’installation est plus abordable pour les jeunes, la cheffe d’entreprise souligne le retard de Montauban en matière d’offre d’enseignement supérieur, malgré une amélioration ces dernières années, avec la succursale de TSM, la présence d’une école de commerce, d’informatique… « Une ville qui attire des étudiants, c’est bon pour le recrutement des entreprises », insiste-t-elle.
Paul Périé

Sur la photo : La Place nationale de Montauban, reconstruite au XVIIe siècle représente le cœur de la ville. Crédit : ©Mariedofra - stock.adobe.com

P.S. :

Entre 2007 et 2017, la population de Montauban est passée de 55.438 à 60.810 habitants. Pour l’agglomération du Grand Montauban, la hausse est supérieure à 7000 habitants.

Notes

[1Chiffres Pole emploi Occitanie 2019

1 Message

  • Claude Semin le 20 juillet 13:11

    Cette dame a bien raison de souligner le développement économique de Montauban .
    Par contre je ne vois pas bien comment la gare TGV prévue à Bressols avec 1 arrêt le matin et un le soir apportera un développement économique supérieur à celui constaté les années sans LGV.
    Par contre pour les voyageurs qui doivent utiliser la connection avec la ligne POLT et les habitants de la cité montalbanaise seront eux pénalisés tous les jours dans le leurs déplacements quotidiens. Ils utiliseront donc l’automobile !!!???
    Mais ceux la on s’en fout sans doute.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Montauban-profite-de-son-succes,31740