Rémi Demersseman : « La relance ne pourra être que digitale »

article diffusé le 1er octobre 2020

Ancien dirigeant-fondateur du réseau de crèches interentreprises La Part de Rêve, Rémi Demersseman a fondé en 2015 les Lab’Oïkos*, et repris en 2014 le Journal Toulousain et l’ISJT**. Des activités qui se retrouvent, pour la plupart, heurtées de plein fouet par la pandémie de Covid-19. Entretien.

Rémi Demersseman, comment mesurez-vous l’impact de la crise du Covid-19 sur vos activités ?

La SAS Oïkos Développement, société d’espaces de coworking et de services aux entreprises, et sa fondation devaient atteindre leur point d’équilibre en septembre 2020, après quatre années et demie de travail. Et là, chute brutale du chiffre d’affaires de 70 % pendant les deux mois du confinement. En 2020, il (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Remi-Demersseman-La-relance-ne-pourra-etre-que-digitale,29478