ToulÉco

Publié le mardi 21 janvier 2020 à 18h19min par Julie Rimbert

Toulouse accueillera bien la nouvelle chaîne d’assemblage Airbus de l’A321

Le constructeur aéronautique Airbus a annoncé mardi 21 janvier avoir choisi de reconvertir la chaîne d’assemblage de l’A380 pour la production de l’A321, afin de soutenir la chaîne principale située à Hambourg.

La rumeur d’une nouvelle chaîne d’assemblage à Toulouse pour répondre aux nombreuses commandes de l’A321 d’Airbus bruissait depuis plusieurs mois. L’avionneur européen a mis fin au suspens mardi en annonçant la création d’une nouvelle chaîne d’assemblage de son appareil A321 sur son site de l’usine Lagardère afin d’optimiser sa production. D’ici mi-2022, le site d’assemblage de l’A380, dont la production doit s’arrêter en 2021, sera donc reconverti pour une chaîne A321.

Elle sera « dotée des dernières technologies numériques, dans le cadre d’une modernisation du système de production de l’A320 à Toulouse », indique Airbus dans un communiqué. « Ces nouvelles installations offriront une plus grande souplesse pour la production de l’A321, tout en maintenant un niveau stable de la capacité industrielle globale des monocouloirs à Toulouse ». Actuellement, la seule chaîne d’assemblage final européenne de l’A321 est implantée à Hambourg, en Allemagne. Aux Etats-Unis, Airbus dispose également d’une chaîne d’assemblage sur son site de Mobile, dans l’Alabama.

« Nous bénéficions d’une forte demande qui atteint des niveaux sans précédent pour notre famille leader A320neo, en particulier ses dérivés A321 long-courrier (Long Range ) et très long-courrier (Xtra Long Range) », souligne le directeur des opérations d’Airbus Michael Schoellhorn.

Environ 500 emplois pour cette nouvelle Fal

Une excellente nouvelle saluée par les syndicats qui indiquent que cette nouvelle chaîne d’assemblage devrait employer près de 500 personnes et produire dix avions par mois. Pour Jean-Luc Labeirie, responsable CFE-CGC chez Airbus Opérations Toulouse, « le nombre d’emplois créés est encore inconnu car il faudra reclasser les 150 à 200 personnes qui travaillent toujours sur l’A380 et certains de l’A330. Tout dépendra du carnet de charges dans deux ou trois ans sur l’A320. La direction nous a annoncé l’embauche de 110 intérimaires pour l’A320, qui va augmenter sa cadence de dix-sept à vingt unités par mois. Si Toulouse a obtenu la Fal [1] A321, qui se vend très bien, c’est parce que le site Lagardère s’y prête totalement. Au niveau des salariés français, nous avons tenu l’objectif fixé et faisant preuve de flexibilité ».

Plus grande version de la famille A320 et pouvant embarquer 180 à 240 passagers selon les appareils, l’A321 affiche déjà 400 commandes. Cela représente 40 % du carnet de commandes de la famille des mono-couloirs A320.
Julie Rimbert

Sur la photo : Le site Lagardère d’Airbus va être reconverti pour accueillir la future chaîne d’assemblge finale de l’A321. Ici, l’intégration d’éléments du Beluga. Crédits : AD, Master Films - Airbus.

Notes

[1chaîne d’assemblage final