ToulÉco

Publié le jeudi 30 mars 2017 à 22h06min par Philippe Font

Groupe GA : les salariés prennent le contrôle de leur société

Depuis le 9 mars, les salariés du groupe GA possèdent 60% du capital de leur entreprise. Un changement d’actionnariat qui permet à l’entreprise toulousaine d’entrevoir sereinement son avenir.

Un changement d’actionnariat et un chiffre d’affaires à la hausse. Le groupe toulousain GA se trouve sous les feux de l’actualité depuis le début de l’année 2017. Alors que le capital de l’entreprise était détenu depuis 2002 à 60% par le fonds britannique Aermont Capital entré dans la société en 2007 et 40% par les salariés, la donne a été inversée depuis le 9 mars.

Grâce à une opération de MBO (management buy out ou rachat de l’entreprise par les salariés), ces derniers sont désormais majoritaires dans le capital à hauteur de 60%, tandis que les investisseurs financiers, Ixo Private Equity (20%), BNP Développement (7%), Bpifrance (4%), Grand Sud Ouest Capital (4%) et BPO Multicroissance (4%), détiennent les 40% restants. « Cette stratégie permet aux salariés de s’inscrire dans l’avenir du groupe à long terme et de renouveler leur fidélité à l’entreprise », se félicite Sébastien Matty, le PDG du groupe GA.

Une levée de 100 millions d’euros

Alors que 250 salariés participaient au capital, la nouvelle opération de structuration a permis d’enregistrer l’arrivée de 110 nouveaux actionnaires : sur les 450 salariés de l’entreprise, 330 sont désormais actionnaires et envoient deux représentants au sein du conseil de surveillance, contre un pour les actionnaires privés. Entre la levée de fonds réalisé auprès des salariés, 34,6 millions d’euros, et la mobilisation de crédits auprès des banques, l’opération globales du groupe GA, spécialisé dans la conception et la construction d’immeubles de bureaux, s’élève à 100 millions. De quoi assurer le développement de l’entreprise.

« Nous allons nous positionner sur le marché de la rénovation et sur de nouveaux segments de constructions dans l’hôtellerie, les résidences gérées et la santé », indique encore Sébastien Matty. Dans le secteur de la rénovation, GA a multiplié son activité par deux en 2016 : à son actif on peut noter les chantiers de La Pitié-Salpêtrière, le siège de Nissan Europe à Montigny-le-Bretonneux ou encore le Village by CA à Toulouse. Une diversification d’activités qui devrait permettre à la société de consolider son chiffre d’affaires : établi à 230 millions d’euros en 2016, contre 170 millions en 2015, l’objectif de la direction est de dépasser les 200 millions d’euros cette année.
Philippe Font

Sur la photo : Sébastien Matty, PDG du groupe GA, et Laurent Taffet, directeur financier. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco