Amazon, pris les doigts dans la confiture

Partenariat

Mais que fait Amazon avec les données personnelles des vendeurs indépendants qui utilisent sa plateforme ? Existe-t-il un conflit d’intérêt dans le modèle économique des marketplaces ? Le point de vue de Jean-Paul Crenn, président de la FEDEO.

Le Wall Street journal a affirmé le 23 avril 2020 que des employés d’Amazon ont utilisé des données provenant de vendeurs indépendants sur la place de marché (marketplace) de l’entreprise de Seattle afin de développer des produits concurrents. C’est une pratique en opposition avec la politique affichée de l’entreprise.
Amazon a réagi en affirmant mener une enquête interne à ce sujet. Or, toujours selon ce même article, cette pratique serait courante au sein du géant de l’e-Commerce. Amazon se serait-il fait prendre les doigts dans la confiture des données d’autrui ?
Cette information corrobore l’enquête officialisée en juillet 2019 par la commissaire européenne à la concurrence, Margrethe Vestager, sur l’utilisation des données des vendeurs tiers sur la plate-forme américaine.

En tant que Président de la Fédération du e-Commerce en Occitanie (FEDEO), je demande à la DGCCRF d’interroger Amazon France sur leurs propres pratiques. Si les informations du quotidien nord-américain s’avèrent fondées, ces pratiques nuisent gravement aux commerçants et aux industriels qui utilisent ses services de marketplace les spoliant de leurs actifs. De nombreux membres de notre Fédération sont dans ce cas là.

Je le répète à titre personnel depuis plusieurs années, par exemple dans Les Échos le 24 septembre 2018 : le modèle économique des marketplaces est consubstantiel d’un conflit d’intérêt. Une règle prudentielle serait qu’on ne puisse pas être opérateur d’une plate-forme de vente et y proposer ses propres produits.

Mais le cas d’Amazon n’est pas unique, loin de là. C’est pourquoi nous demandons à la DGCCRF d’élargir l’enquête à l’ensemble des places de marché en France qui sont également des e-commerçants, notamment Cdiscount et La Fnac. Notre Mission à FEDEO est de défendre les intérêts des entrepreneurs e-commerçants d’Occitanie, qu’ils soient revendeurs ou industriels et non pas des entreprises prédatrices, même si elles sont dans le e-commerce.

Jean-Paul Crenn
Président de la FEDEO

FEDEO
9, impasse de la Tour, 321270 Cugnaux
Téléphone : 06 08 18 32 45
Web : http://fedeo.fr/

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Amazon-pris-les-doigts-dans-la-confiture,28652