Ce rapport qui remet en cause la ligne à grande vitesse sud-ouest

La Cour des comptes a remis, ce jeudi 23 octobre, un rapport défavorable à l’extension du réseau ferroviaire à grande vitesse. Avec force arguments. En Midi-Pyrénées, les porteurs du projet n’y voient pas de remise en cause.

« Il faut s’accrocher à ce projet ! Pour rivaliser mondialement, il faut mettre les centres-villes de Bordeaux et Toulouse à une heure », campe Alain Di Crescenzo, président de la chambre de commerce de d’industrie de Toulouse, fervent défenseur de la construction de la ligne à grande vitesse entre Bordeaux et Toulouse.

C’est en substance ce qui signifiait aussi Martin Malvy depuis la Chine. Dans un (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Ce-rapport-qui-remet-en-cause-la-ligne-a-grande-vitesse-sud,14868