Cybersécurité. June Factory se lance avec ambition dans l’édition logicielle

Quoi de plus de évident que de baptiser son entreprise de son mois de baptême ? June Factory, la bien nommée, est une spin-off spécialisée dans l’édition logicielle, filiale du groupe toulousain Scassi. Elle a ouvert ce mardi 16 juin.

En créant June Factory, le groupe Scassi, expert en cybersécurité, ajoute une corde à son arc de compétences. Cette nouvelle entreprise, dont le siège est basé à Labège, près de Toulouse, aura pour mission de vendre et de développer les logiciels spécialisés conçus au départ pour les besoins internes de l’entreprise. « La genèse de notre R&D autour de Scassi nous a amené à créer des produits pour réaliser nos propres missions d’ingénieurs », explique Laurent Pelud, PDG fondateur du groupe. « Ces outils nous permettent de gagner du temps, mais ils peuvent aussi servir nos clients, d’où la volonté de constituer une usine spécialisée dans l’édition logicielle : c’est June Factory. »

Cette jeune pousse part donc à l’assaut de nouveaux marchés, comme l’avait fait avant elle Phosforea, filiale de Scassi spécialisée dans la formation et le e-learning cybersécurité, et constituée en suivant la même philosophie. June Factory dispose pour cela de trois produits à son catalogue : Auditool, un logiciel qui permet de réaliser et de suivre des audits appliqués à la cybersécurité (mais pas seulement), notamment adapté pour faire de l’audit multiréférentiel. Elle a également repris Passed, conçu avec le soutien de la DGA, qui permet d’automatiser la simulation de cyberattaques. « Passed offre des avantages précieux pour réduire le temps de Pentests (test d’intrusion, NDLR) et accélérer la mise sur le marché », poursuit le dirigeant. « C’est un outil technique, plutôt à destination des directions industrielles. »
Enfin, June Factory reprend à son compte la ligne de produits de Snootlab, société rachetée en 2019, et qui disposait d’un réel savoir-faire dans les adaptateurs électroniques pour les télécoms et systèmes embarqués. En intégrant ces compétences, une nouvelle gamme logicielle, baptisée Snootlab MIoT est proposée.

Tête de pont à l’international

Avec sept salariés, June Factory peut aussi compter sur la force commerciale de Scassi - soixante salariés pour un chiffre d’affaires de 5,5 millions d’euros - ainsi que sur les équipes présentes à Paris et à Barcelone. Inscrit dans la feuille de route, un prévisionnel de 500.000 euros sur les dix-huit premiers mois d’activité permettrait de sécuriser l’activité. Avant de la faire croître. « À partir de juin 2021, l’objectif est de s’appuyer sur June pour développer nos compétences en Europe. Outre l’Espagne, nous visons d’autres pays européens, où nous pourrions ainsi vendre tous nos produits », complète Laurent Pelud. Là encore, June Factory ne part pas de zéro. Ainsi, sur les 400.000 utilisateurs de Phosforea, 150.000 officient à l’étranger, notamment en Chine et au Brésil.
M.V.

Sur la photo : Laurent Pelud, PDG fondateur du groupe Scassi, a lancé ce mardi 16 juin la jeune pousse June Factory. Crédits : DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Cybersecurite-June-Factory-se-lance-avec-ambition-dans-l-edition,29041