L’interview décalée de... Hamid Ouaali, Bistro Régent

Publirédactionnel en partenariat avec

Hamid Ouaali est à la tête de plusieurs restaurants franchisés de l’enseigne Bistro Régent, à Blagnac, Plaisancedu- Touch-Colomiers et Montauban.

Hamid Ouaali prévoit une nouvelle ouverture dans le quartier Purpan début 2020. Reconverti dans la restauration, un métier passionnant qui lui a toujours plu, il reconnait qu’il faut « se réaliser dans la difficulté ». Passionné de football, le jeune dirigeant entame sa première saison comme partenaire du TFC.

La première chose que vous faites en vous levant.
Je souris comme un enfant. C’est ce que me dit ma femme. Après, en revanche, je râle.

Le métier que vous n’auriez jamais exercé.
La médecine. J’ai su très tôt ce que je ne voulais pas faire. J’en suis incapable. La vue du sang me terrorise. J’ai donc beaucoup de respect pour ces professionnels.

Le métier que vous auriez aimé exercer.
Footballeur professionnel. Au TFC, de préférence, pour rester près de ma famille. J’ai joué au football jusqu’en 1998 à Carcassonne. C’est une grande année pour le ballon rond car la France a gagné la Coupe du monde et surtout parce que j’ai arrêté.

Le sport, pour vous, c’est…
Du plaisir. Il faut que le sport reste un jeu d’enfants.

La personnalité qui vous inspire.
Ma femme, vraiment. Une personnalité publique, c’est plus difficile. J’aurais envie de dire Zinedine Zidane (Il appelle sa femme, qui confirme…). Il est humble et professionnel.

Si vous étiez un footballeur…
Je ne peux pas dire quelqu’un d’autre que Zidane. C’était un superbe footballeur qui incarne les vraies valeurs de ce sport. On dit souvent du mal du football mais, pour moi, c’est l’école de la vie car c’est le seul vrai sport universel.

Votre devise.
Professionnel, efficace et sympathique. Dans l’ordre. C’est ce qui m’a fait avancer et c’est ce que je demande à mes équipes. Je voulais être footballeur, je suis restaurateur. Le plus important est d’être pro dans son métier.

La dernière chose que vous faîtes avant de vous coucher.

Une prière. Je remercie Dieu de tout ce qu’il m’offre au quotidien et je lui demande de nous protéger.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/L-interview-decalee-de-Hamid-Ouaali-Bistro-Regent,27495