Olivier Garrigou, Midica : « La notion de commerce non essentiel est choquante »

À la tête du groupe familial Gefiroga, qui compte aujourd’hui onze magasins - Midica, son navire amiral, huit Intersport et deux Blackstore -, Olivier Garrigou aborde avec inquiétude ce nouveau confinement. Le dirigeant veut néanmoins poursuivre sa stratégie de développement régional.

Olivier Garrigou, comment avez-vous traversé la crise sanitaire jusqu’à présent ?

Le confinement de mars dernier a conduit le groupe à fermer toutes ses enseignes durant deux mois, ce qui a engendré une perte de 12 millions d’euros. Au niveau national, la décision avait été prise de fermer le site internet d’Intersport, car nous n’avions ni le matériel ni la connaissance pour garantir la sécurité des (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/La-notion-de-commerce-non-essentiel-est-choquante,29868