Toulouse. La société Pylote met au point un film protecteur contre le Covid-19

En collaboration avec l’entreprise Gergonne, la société Pylote a créé un film plastique baptisé Coversafe qui protège les surfaces des bactéries et notamment du coronavirus.

Cela fait dix ans que la société toulousaine Pylote planchait sur cette innovation, dont le développement a été accéléré par la crise sanitaire. L’entreprise spécialiste de la chimie industrielle minérale et céramique, vient de commercialiser un film plastique capable de tuer les germes de gastro-entérites, de grippes, d’herpès et même du coronavirus. Un produit baptisée Coversafe et imaginé en partenariat avec la société Gergonne, basée dans l’Ain.

« Après avoir travaillé sur une peinture protectrice certifiée pour l’aéronautique et la cosmétique, nous voulions un produit adaptable sur des produits du quotidien et capable d’être posé par n’importe qui », souligne Loïc Marchin, PDG de Pylote. « Cette technologie basée sur des microsphères minérales permet de déployer le film sur n’importe quelle surface, sans perte d’efficacité dans le temps ».

Adaptable sur de nombreux supports

La protection développée par Pylote peut s’installer sur les tables, les guichets, les interrupteurs, les poignées de portes ou une rampe d’escalier. Tout support pouvant être vecteur du coronavirus ou autre bactéries résistantes peut ainsi être équipé de cette technologie qui a déjà séduit des entreprises du médical comme Tesalys, des restaurant, des structures sportives et des écoles.

« C’est une solution facile à mettre en oeuvre, que l’on peut poser soi-même et qui évite les multiples désinfections », précise Loïc Marchin. « L’idée est de protéger et de participer à la limitation du risque de transmission. La technologie peut aussi être intégrée dans la masse, par exemple dans le siège et les instruments d’un pilote dans un avion. Après avoir déjà convaincu plusieurs entreprises françaises, nous sommes en discussion avec de grosses sociétés internationales pour équiper leurs sites de production et de R&D ». Le film plastique ne présente aucun risque pour les utilisateurs, y compris les enfants en bas âge.

Pylote, crée en 2009, affiche un chiffre d’affaire de 358.000 euros en 2018. Après avoir levé 2 millions d’euros de fonds en 2016, Pylote, qui a beaucoup investi dans la recherche et le développement, veut accélérer son essor avec la commercialisation de cette nouvelle technologie.
Julie Rimbert

Sur la photo : Le film Coversafe, développé par la société toulousaine Pylote et l’entreprise Gergonne, s’adapte notamment aux tables de restaurants. Crédits : Pylote - DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/La-societe-toulousaine-Pylote-met-au-point-un-film-protecteur,29067