Sport : quel business à l’heure du Covid ? épisode 1/3

Dans le monde du sport, l’impact de la pandémie se ressent à tous les niveaux. Chacun à leur manière, les clubs professionnels toulousains s’adaptent pour traverser cette période et solidifier leur modèle économique.

Tous les amateurs de sport se désolent toujours de suivre des matchs devant des tribunes vides et enragent de ne pas pouvoir supporter leur équipe favorite. Et pour les présidents de club, l’absence de public dans les stades ou dans les salles impacte sérieusement les finances. « Quand on a découvert tout ça en mars dernier, les chefs d’entreprise que nous sommes avons eu très peur de mourir », reconnaît en toute transparence Philippe Dallard, le président du Fenix handball depuis 2012 et actionnaire majoritaire.

Au Stade Toulousain, l’équation est simple. À chaque match à domicile, le club rouge et noir perd « environ 700.000 euros, entre les abonnés, la billetterie les hospitalités et les consommations », expliquait le président Didier Lacroix lors de ses derniers voeux à la presse.

Pour résister, les différentes structures ont d’abord pu compter sur les aides publiques (État, collectivités…) soulignent les deux hommes. Le chômage partiel, les PGE – à hauteur de 5,3 millions pour le Stade Toulousain -, les reports de charge et autres aides à la billetterie ont permis d’amortir le choc. « Sur la saison 20-21, nous avons enregistré une perte de 10 à 20 % sur les partenariats, compensée par l’effet amortisseur des aides », éclaire ainsi Philippe Dallard. « Ce système qu’on pensait vertueux, basé sur l’entrepreneuriat, les partenariats et les recettes se retrouve le plus affaibli finalement. » Des accords ont également été trouvé avec les joueurs et les staffs pour réduire la masse salariale. Mais, sans oublier les difficultés actuelles, il faut également préparer l’avenir....
Paul Périé
Retrouvez la suite de cette enquête dans notre édition du mardi 20 juillet

Sur la photo : Didier Lacroix, président du Stade Toulousain. Crédits : Rémy Gabalda - ToulÉco

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Sport-quel-business-a-l-heure-du-Covid,31735