ToulÉco

Publié le jeudi 31 janvier 2019 à 18h48min par La Rédaction

Le Dal 31 tire la sonnette d’alarme devant l’augmentation de demandes de logements sociaux

L’association Droit au logement 31 (Dal) vient de compiler les données de l’agence d’urbanisme sur l’offre de logements sociaux dans la métropole toulousaine et dresse dans un rapport sur l’accessibilité au logement, un constat alarmant. Toulouse compte aujourd’hui 54.200 logements sociaux, « un parc insuffisant pour répondre à la demande croissante des ménages dans l’agglomération », indique l’association.

Entre 2016 et 2017, le nombre de demandes de logements sociaux a en effet bondi de 13%. « Si nous comptons plus de 9000 attributions en 2017, le nombre de demandes actives radiées en cours de période reste très élevé. Face au découragement lié à des temps d’attentes trop long, la part des radiations pour cause d’abandon ou non renouvellement représente à elle seule 37 % des demandes », pointe le Dal 31.

Les trois quart des demandeurs sont originaires de la métropole et la moitié des demandes de logements en cours, correspondent à des ménages ayant des revenus mensuels par foyer inférieurs à 1500 euros. « Il existe une réelle incohérence dans les attributions des logements sociaux engendrant des inégalités pour la population la plus fragile », estime l’association qui pointe « la nécessité de concentrer tous les efforts sur les attributions de logements très sociaux (PLAI), réservés aux personnes en situation de grande précarité. Seulement 3% des attributions concerne les ménages aux revenus les plus faibles, alors qu’ils représentent à eux seuls 11% de la demande globale. » A cette occasion, le Dal 31 demande un référendum d’initiative citoyenne (RIC) sur l’encadrement à la baisse des loyers à Toulouse.