ToulÉco

Publié le mercredi 10 mai 2017 à 22h00min par Audrey Sommazi

Onlyouprinter imprime sa réussite depuis Toulouse

Sucess story toulousaine : en dix ans, la holding Onlyouprinter s’est imposée en toute discrétion sur le marché de l’impression. Avec 70.000 clients, elle pèse plus de 5 millions d’euros de chiffre d’affaires et veut doubler en cinq ans.

Depuis sa chambre de collégien dans laquelle il « montait et installait des ordinateurs » pour ses professeurs, Lionel Porta, 29 ans, a fait du chemin. Celui qui a la bosse de la vente a créé sa première société à 17 ans avant l’obtention de son bac : In-print. « Je me chargeais de mettre en relation les clients et les imprimeries. En trois ans, j’ai atteint 500.000 euros de chiffre d’affaires ».

Rejoint par son frère ainé, Cédric, 37 ans, qui apporte ses compétences dans les fonctions supports, ils décident alors d’investir le web en 2010 pour commercialiser des panneaux déroulant, dont ils assurent la fabrication eux-mêmes. Roll’up on line pratique des prix plus bas que ceux du marché et le succès est présent avec vingt-cinq commandes par mois. « Avec internet, la trésorerie est immédiate. Aussi, avec peu de personnel, nous avons pu développer deux autres plateformes web : Print for you spécialisée dans les petits formats imprimés en petite quantité et Beachflag on line ».

Dernière pierre à l’édifice : le rachat au toulousain Planet cards de Print pas cher, un site généraliste qui propose des impressions de produits publicitaires en grand nombre.

10 millions de chiffre d’affaires en 2022

Lionel et Cédric sont désormais à la tête du groupe Onlyouprinter composé de deux sociétés : In-print (Roll’up on line, Beachflag et Print for you) et Print-doc (Print pas cher). « Nous maîtrisons l’ensemble des techniques d’impression et sommes capables de proposer une offre globale pour répondre à tous les besoins d’impression », précise Lionel Porta.

En 2016, la société poursuit son développement en investissant 150.000 euros dans deux machines à impression. Cette année, Onlyouprinter prévoit d’injecter 200.000 euros supplémentaires dans le parc de machines. « Nous voulons pouvoir imprimer sur des matières rigides, comme le carrelage ou le plexiglas, et compléter notre offre sur les grands formats. Car notre objectif est de d’internaliser toutes les activités », ajoute le jeune chef d’entreprise qui emploie dix-sept personnes. Nous voulons aussi cette année créer une équipe commerciale. Nous n’en avons pas pour l’heure. Seul le bouche à oreille fonctionnait ».

Avec 70.000 clients en France, la holding envisage de déployer son offre en Occitanie, région dans laquelle elle est encore peu présente, mais aussi en Europe. « D’ici 5 ans, nous tablons sur 10 millions d’euros de chiffre d’affaires, contre plus de 5 millions en 2016, et l’embauche de dix personnes », conclut-il.
Audrey Sommazi

Sur la photo, de gauche à droite : Lionel et Cédric Porta, les deux frères associés à la tête de la holding installée à Cugnaux. Crédit DR.