Aéroport Toulouse Blagnac. L’Etat décide de ne pas vendre ses dernières parts

Le gouvernement vient d’annoncer qu’il ne cèdera pas les 10,01% d’actions qu’il détient encore au capital de l’aéroport. Casil Europe devrait donc rester minoritaire, comme l’ont demandé durant plusieurs semaines les actionnaires publics locaux.

Nouveau rebondissement dans le dossier de l’aéroport. Ce lundi 26 février, Bercy a confirmé que l’Etat ne vendrait pas les 10,01% qu’il détient encore au capital d’ATB à Casil Europe. L’actionnaire privé issu du consortium chinois Symbiose devra donc s’en tenir aux 49,99% de parts achetées en 2015 à l’État pour 308 millions d’euros. Selon les termes de la vente, ce dernier a six mois, renouvelable une fois, à (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Aeroport-L-Etat-conserve-ses-dernieres-parts-au-capital-d-ATB,24017