Attractivité : L’Isle-Jourdain fait fantasmer les Toulousains

Pour quelques kilomètres de plus, les Toulousains n‘hésitent plus à renverser la table : ils choisissent le calme et la campagne. Dans le Gers, L’Isle-Jourdain fait partie des destinations phares.

C’est un petit coin du Gers à seulement quarante kilomètres de Toulouse, la promesse de nature, calme et espace… Le genre de destination qui ne faisait rêver jusqu’à présent que des locaux, des retraités et quelques cadres de l’aéronautique travaillant à proximité. Mais depuis un an, la crise sanitaire a précipité les envies de campagne des Toulousains et L’Isle-Jourdain en profite. Des exemples ? David Gotti en évoque à la pelle. À la tête de l’agence immobilière L’Occitane, il a vu ces derniers mois débouler des files d’acheteurs toujours plus motivés.

Comme ce couple qui n’a pas hésité à vendre sa maison de ville quartier Saint-Cyprien pour respirer et avoir de l’espace, et cette autre famille avec enfants qui a quitté un pavillon à Plaisance-du-Touch pour emménager dans une grande maison avec piscine, poulailler, jardin… « Tous ont le même discours, envie de campagne, d’une nouvelle vie plus simple et ils renversent la table, convaincus par le télétravail qui ne les oblige plus désormais à des trajets quotidiens jusqu’à Toulouse ! » Il faut dire que ces kilomètres supplémentaires garantissent des tarifs immobiliers bien plus accessibles que ceux de la métropole toulousaine. « Ici une belle maison de quatre ou cinq pièces avec un grand jardin, une belle vue et la tranquillité assurée, se trouve à partir de 400.000 euros, » décrit l’agent immobilier.

Créer de l’emploi sur le territoire

Mais la campagne et le calme ne sont pas les seuls atouts de cette ville de 9200 habitants. L’Isle-Jourdain, qui permet de rejoindre Toulouse par le train tous les quarts d’heure, dispose aussi de tous les services de proximité : des médecins, des commerces, des écoles qui permettent aux enfants de suivre leur scolarité jusqu’à la terminale et pas moins de 120 associations sportives et culturelles ! « Résultat, nous attirons de nouveaux habitants, presque trop », s’inquiète Francis Idrac, le maire de la commune. Ces dernières années, la population a augmenté de l’ordre de 3 % par an, et la crise sanitaire a encore accéléré le mouvement.

Or nous ne sommes pas structurés pour devenir une ville de 15.000 habitants, c’est pourquoi j’ai décidé de refermer la constructibilité de soixante-dix hectares dans le prochain plan local d’urbanisme. Ce qui nous laissera quand même la perspective de quatre-vingtdix hectares à construire d’ici 2035. » D’ici là, l’édile s’attache à créer de l’emploi sur son territoire, notamment grâce à l’ouverture en 2022 de la troisième tranche de la zone d’activité de Pont-Peyrin. « Chez nous, le ratio actuel est d’un emploi pour 3,5 habitants et j’espère bien l’améliorer en attirant de nouvelles entreprises. »
Béatrice Girard

Sur la photo : la campagne et le calme ne sont pas les seuls atouts de L’Isle-Jourdain.
Crédit photos : Hélène Ressayres - ToulÉco.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Attractivite-L-Isle-Jourdain-fait-fantasmer-les-Toulousains,31742