Avis de décès pour les chrysanthèmes

Les temps changent : le chrysanthème n’est plus. Tel est le constat dressé par les fleuristes, qu’ils vivent à la ville ou à la campagne, et par les horticulteurs à la veille de cette fête. Explications.

Contre toute attente, le fleuriste n’est pas celui qui fait son beurre à la Toussaint. Les professionnels - fleuristes et horticulteurs- s’accordent à dire que cette fête est en perte de vitesse, loin derrière la fête des mères qui tient le haut du pavé.

« La Toussaint génère un peu de ventes en ville mais ces dernières ne sont pas significatives », explique Jean-Charles Hochet, trésorier de la chambre (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Avis-de-deces-pour-les-1941