« Le clic d’acceptation du RGPD est un acte de servitude volontaire à l’égard du numérique »

Le politologue, essayiste et conseiller politique Stéphane Rozès s’est penché sur la question du rapport des Français au big data. Invité par Occitanie Data à Toulouse, il explique les relations ambivalentes que nous entretenons avec le numérique.

Stéphane Rozès, selon un sondage commandé par Occitanie Data, les Français sont majoritairement inquiets lorsque l’on parle de collecte , stockage et utilisation de leurs données. Quelle est votre analyse de cette inquiétude ?

Le numérique et la gestion des données sont devenus une nécessité utile et difficilement contournable, à la fois omniprésente et insaisissable. On les utilise comme facilitateur de (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Le-clic-d-acceptation-du-RGPD-est-un-acte-de-servitude,27485