Occitanie. Le groupe Arterris subit les aléas climatiques

La coopérative agricole basée à Castelnaudary présente des résultats en baisse en passant sous le milliard d’euros de chiffre d’affaires. En cause : les périodes de sécheresse de l’année dernière.

En qualité comme en quantité, l’année 2019 n’a pas été bonne pour Arterris : le directeur du groupe Jacques Logie l’a dit sans détour lors d’une conférence organisée à Toulouse. En effet, la coopérative dont le siège est basé à Castelnaudary a souffert d’une récolte en baisse de 22 % sur 2018-2019 (- 28 % pour le bio). « Ce sont les volumes de collecte les plus faibles depuis quarante ans, il manque 250.000 tonnes, surtout en blé dur », détaille-t-il. En cause : « des conditions climatiques extrêmes » qui ont aussi eu un impact sur la qualité des céréales. Ainsi, 36% du blé ont dû être déclassés et commercialisés en alimentation animale. « Nous avons eu du mal à satisfaire nos clients historiques et les revenus de nos agriculteurs ont baissé ».

Pour Arterris, ce manque à gagner représente 60 millions d’euros, faisant passer l’activité du groupe en dessous de la barre du milliard d’euros. « Notre chiffre d’affaires atteint 998 millions d’euros. Mais il faut quand même noter que nous avons un très bon niveau de fonds propre et une faible dette. Les temps sont durs mais pas catastrophiques. Nous avons prouvé notre bonne gestion de la société », ajoute Jacques Logie. Pour l’exercice 2020, « la récolte s’annonce bien meilleure, mais ce serait bien qu’il s‘arrête de pleuvoir », souffle le président du groupe Jean-François Naudi.

Lancement d’une nouvelle marque

Arterris compte aujourd’hui 25.000 adhérents et clients, pour 2200 salariés. Le groupe est présent dans la transformation animale, notamment ovine, dans la fourniture de fourrage, mais aussi dans le négoce de céréales, les semences de céréales et la transformation de produits céréaliers. Il dispose par ailleurs d’un pôle agroalimentaire. Propriétaire des marques La Belle Chaurienne (plats préparés) et Secrets d’Éleveur (foie gras sous vide), Arterris vient de lancer De Vous à Nous, une gamme courte de pâtés, riz et lentilles. « Avec, nous jouons la carte du local et de l’agriculture raisonnée », explique la responsable marketing Leila Veillon.

Enfin, à la marge, le pôle distribution regroupe les enseignes Frais d’ici, les Fermiers Occitans, Larroque et Gamm Vert. Cette dernière souffre cependant d’une activité trop saisonnière et de la concurrence de grandes surfaces.
Malgré ses résultats historiquement faibles, c’est toujours le pôle agricole (grandes cultures, légumes, fournitures d’équipements, semences, productions animales) qui représente la plus grosse partie de l’activité d’Arterris, avec un chiffre d’affaires de 580 millions d’euros.
Sophie Arutunian

Sur la photo : le président d’Arterris Jean-François Naudi et le directeur général Jacques Logie. Crédits : Arterris - DR.

Répondre à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Occitanie-Le-groupe-Arterris-subit-les-aleas-climatiques,27969