Région Occitanie. Des vœux tournés vers « la souveraineté économique »

La présidente de la Région Occitanie a présenté ses vœux à la presse. Sur le volet économique, Carole Delga met en valeur les actions pour retrouver de la souveraineté d’un point de vue industriel.

S’il elle est socialiste et non pas souverainiste, le concept de « souveraineté » a été le fil rouge du discours de Carole Delga. Face à la presse, la présidente de la Région Occitanie l’a décliné à maintes reprises. Face aux multiples crises qui frappent un monde globalisé (économique, sanitaire, écologique, etc.), « retrouver sa souveraineté » apparait comme le nouvel horizon à atteindre. Pour cheminer dans ce sens, est annoncé un nouveau fonds régional de 50 millions d’euros dédié « à la transformation et à la relance ». Il est financé en collaboration avec les fonds d’investissement M Capital et Tikehau, ainsi que des entreprises du secteur des assurances.

Ce fonds fonctionnera sous forme d’obligations à rembourser au bout de huit ans et avec un taux d’intérêt d’environ 5 %. Il s’adresse à des entreprises industrielles désirant développer des projets sur le territoire régional. La Région Occitanie annonce, dans ce cadre, le soutien à un investissement de près de 20 millions d’euros d’Actia, le groupe toulousain spécialisé dans la fabrication de systèmes électroniques. Le projet concerne plusieurs de ses activités (aéronautique, ferroviaire, réseaux électroniques, etc.).

Plusieurs fonds souverains pour un même objectif

Le nouveau fonds viendra compléter le fonds souverain régional de 150 millions d’euros qui agissait déjà dans le domaine industriel. La présidente de Région a notamment cité le cas d’Eco-Tech Ceram, spécialisée dans le stockage et la valorisation des chaleurs de récupération des industries, soutenue à hauteur de 700.000 euros par l’Aris, l’Agence régionale des investissements stratégiques.

Carole Delga met enfin à l’honneur un troisième fonds souverain, dédié lui spécifiquement à la transition énergétique, pour soutenir les initiatives d’ampleur sur le sujet comme Genvia (production sur le site de Cameron, à Béziers, d’électrolyseurs pour la production d’hydrogène). La Région s’engage « à hauteur de 10 millions d’euros » sur ce fonds, en espérant une « levée de fonds globale de 200 millions d’euros d’ici deux ans » et près de 3 milliards d’euros de projets sur la thématique environnementale, plus que jamais primordiale.
Matthias Hardoy

Sur la photo : En raison de la crise sanitaire, la présidente de la région Occitanie Carole Delga a présenté ses vœux 2022 en visio-conférence. Crédit : Arthur Perset - Région Occitanie.

Où en est la LGV ?

Carole Delga s’est aussi exprimée sur le financement du « Grand Projet ferroviaire du Sud-Ouest »(GPSO). Elle s’est montrée « très optimiste », annonçant que « 98 % du projet sont financés. Du côté Occitanie, c’est bouclé. » C’est en effet côté Nouvelle-Aquitaine que le projet, qui a fait dissensus, doit trouver dans les jours qui viennent « le peu d’argent qui manque encore ». En lien avec le Premier ministre et le préfet sur le sujet, elle pense que le dossier du financement sera définitivement réglé « avant l’élection présidentielle d’avril ».

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Region-Occitanie-Des-voeux-tourne-vers-la-souverainete,32937