Sébastien Francillon, Advens : « Changer le monde est urgent »

Créée à Lille au début du siècle, la société Advens s’est spécialisée en cybersécurité tout en prenant en compte l’aspect sociétal et environnemental. Explications avec Sébastien Francillon, directeur Sud-Ouest.

Sébastien Francillon, quelle est la spécialité d’Advens ?
Depuis vingt-deux ans, nous existons pour protéger les organisations des menaces cyber, en nous centrant sur la prévention et la neutralisation des attaques, avec la conviction que la sécurité n’est plus une option, quels que soient la taille de l’entreprise et son secteur d’activité. En ce sens, nous agissons activement dans la protection des données, la gouvernance, la conformité, les audits, et également par notre offre de SOC (Security operation center, NDLR) qui nous permet aujourd’hui de protéger, détecter et intervenir en cas d’incident de sécurité sur le système d’information d’un client, en 24/7. Mais au-delà de cela, nous souhaitons avoir un véritable impact sur le monde, sur la société, et sur vos vies. Pour cela, Advens développe des initiatives à travers des engagements forts, centrés sur la volonté de protéger les citoyens des menaces, pour que ces derniers puissent avancer et progresser.
Notre principale spécificité, c’est la volonté de saisir l’opportunité de contribuer à changer le monde. En effet, nous sommes plus de 350 collaborateurs, tous convaincus que la cyber est essentielle à la protection de chacun, mais également à celle de la société et du monde. De plus en plus d’acteurs locaux nous confient la gestion de leur cybersécurité, tels que la Région Occitanie, le CHU de Montpellier, Tisséo, Axa WS ou encore Cdiscount.

En quoi votre projet est-il different d’autres ESN ?
Notre projet d’entreprise est double. Nous sommes aujourd’hui le leader français en matière de cybersécurité et nous aspirons à nous positionner de la même manière en tant qu’un des leaders européens du secteur. Nous sommes par ailleurs convaincus que les entreprises ont aujourd’hui un rôle majeur à jouer sur un plan social et environnemental. C’est pour cela que nous avons à cœur de mettre notre performance économique au service de causes qui ont du sens.
Nous avons ainsi créé le fonds de dotation Advens for People and Planet avec un objectif simple : financer et accélérer des projets à grande échelle ayant un impact durable, tout en engageant notre communauté. En tant qu’entreprise à impact positif, nous participons également à la réalisation de divers projets aux finalités diverses telles que l’inclusion, l’environnement ou encore la réinsertion des personnes en situation de précarité.

Quelles évolutions constatez-vous concernant la cybersécurité ?
Les tendances sont aujourd’hui extrêmement dynamiques, ce qui rend le marché de la Cyber très porteur. L’augmentation constante des menaces s’aligne avec l’industrialisation et la professionnalisation des attaquants. L’écosystème cybercriminel s’est même diversifié vers la « cyberguerre », nouveau vecteur d’attaque comme nous pouvons le voir en ce moment avec le conflit ukrainien. Au niveau national et européen, de plus en plus de règlementations sont mises en place afin de protéger les données des clients des entreprises du secteur public et privé. Tous ces facteurs poussent les entreprises à se préoccuper de plus en plus de leur sécurité, les incitant à mettre en place des moyens humains et financiers toujours plus conséquents. Mais ces moyens étant coûteux, tant sur les plans financier, humain que technologique, elles font désormais le choix, pour la plupart d’entre elles, de les externaliser pour protéger leurs systèmes d’information. Et c’est là qu’une société comme Advens entre en jeu.
Pauline Dolques

Sur la photo : Sébastien Francillon, directeur Sud-Ouest d’Advens. - Crédit : DR.

Agenda

Pour tout savoir sur la cybersécurité, rendez-vous aux prochaines Rencontres Cybersécurité d’Occitanie, le 21 juin à Diagora Labège. Au programme : des conférences, des ateliers, des démonstrations de hacking, n salon des exposants et des sessions emploi-formation. Renseignements et inscriptions sur le site des RCO.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Sebastien-Francillon-Advens-Changer-le-monde-est-urgent,34658