Terres de Cultures et Jardins accompagne les particuliers pour adapter son extérieur au changement climatique

Créée en 2018, l’entreprise Terres de Cultures et Jardins, basée dans le Lauragais, propose des visites conseil en aménagement paysager pour les particuliers. Face au réchauffement climatique, elle aide à penser son jardin pour mieux l’adapter à la hausse des températures.

Ses services de paysagiste s’adressent à tous les budgets et s’adaptent à tous les besoins. Depuis vingt ans, Sophie Fabre cultive son jardin de 3800 m2 à Saint-Germier, sur les collines du Lauragais. Architecte de formation, puis enseignante en arts appliqués, cette dynamique femme de 55 ans, passionnée par le jardin, a suivi plusieurs stages de formation dans des jardins remarquables pour approfondir ses expériences avec des professionnels engagés : au « Jardin des Paradis » à Cordes-sur-Ciel, au « Jardin du Rayol » sur la côte d’Azur et au « Jardin des Martels » à Giroussens. Son diplôme en poche en aménagement paysager en 2018, elle fonde son entreprise Terres de Cultures et Jardins. Sensible au réchauffement climatique, elle a suivi en 2022 la formation Natur’adapt, avec Tela Botanica et l’association des parcs nationaux de France, consacrée au changement climatique et à son impact sur la faune et la flore.

Lire par ailleurs : Agriculture urbaine. Cocorecolt s’enracine à Toulouse

« Il faut adapter ses pratiques au jardin car le changement climatique est déjà là. On l’a vu cet été, avec la sécheresse et la canicule, il a fallu modifier ses pratiques et mettre en place des stratégies pour conserver de beaux jardins », souligne Sophie Fabre. « Je connais bien les végétaux adaptés au climat et à la terre du Sud-Ouest, si particulière. Pour aider mes clients, je leur propose une visite conseil de deux heures, avec un questionnaire simple de pré-visite pour les aider à formuler leurs besoins et leurs priorités pour ensuite livrer des documents précis et écrits après mon passage. »

Carnet de route sur mesure

La première heure, la paysagiste et ses clients font ensemble le tour du jardin et évoquent le projet, les diagnostics d’arbres et de plantes, les idées d’aménagement, les contraintes et les envies. Pendant la deuxième heure, la paysagiste dessine un plan du jardin, identifie les espaces à aménager et fait des propositions de plantes adaptées, des idées d’architecture paysagère, des suggestions pour massif d’entrée, haies, espace terrasse, piscine, jeux ou repos, espace ombragé, verger… Une fois la visite réalisée, un plan et un carnet de route sur mesure sont livrés aux clients afin de leur permettre d’avoir une vision d’ensemble de leur projet, d’appréhender ses différentes étapes et ainsi de le concrétiser rapidement.

Voir par ailleurs : C’est le printemps, ça pousse en ville !

« Beaucoup de plantes ne sont pas cultivables dans notre région avec notre climat semi-continental, sachant que dans les trente prochaines années, nous serons une des régions les plus touchées par la chaleur », détaille Sophie Fabre. « Il faut donc travailler un jardin hybride, avec un plan et un aménagement prenant en compte l’orientation du vent et des végétaux selon le soleil. Le projet peut ensuite être réalisé par phases par les clients eux-mêmes ou par une entreprise. » Les clients de Terres de Cultures et Jardins sont des couples avec des enfants, des cadres supérieurs n’ayant pas le temps de s’occuper de leur jardin et des retraités soucieux d’apprendre à l’entretenir.
Julie Rimbert

Sur la photo : Sophie Fabre au cœur de son jardin. Crédit : Rémy Gabalda-ToulÉco.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Terres-de-Cultures-et-Jardins-accompagne-les-particuliers-pour,36140