Avec la guerre en Ukraine, l’aéronautique redoute une nouvelle crise

Semaine dédiée

Flambée des prix du gaz et des matières premières, crainte d’un risque de rupture d’approvisionnement en titane : la filière aéronautique retient son souffle en raison des répercussions de la guerre en Ukraine.

Même si la filière est dépendante du titane russe - ce métal, à la fois léger et résistant fourni par VMPO- Avisma, qui détient 30 % du marché mondial - les esprits de s’échauffent pas. On garde son calme. Alors que l’Américain Boeing a tranché dans le vif en annonçant qu’il suspendait ses achats de titane en provenance de la Russie, Airbus se veut confiant. « Les risques géopolitiques sont intégrés dans nos (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Avec-la-guerre-en-Ukraine-l-aeronautique-redoute-une-nouvelle,33644