Coiffure. En rachetant Stephan, la Holding Antoine s’enracine dans le Sud de la France

La Holding Antoine, spécialisée dans la coiffure et dont le siège social est à Pamiers, vient de racheter le groupe Stephan, dont les salons moyen-haut de gamme sont implantés essentiellement en Occitanie et en Nouvelle-Aquitaine.

Deux entreprises occitanes désormais de mèche. Situé à Pamiers (Ariège), le groupe Holding Antoine, à l’origine des enseignes à tarifs bas Coiff.Club [1] et Coupes Couleurs [2], a racheté la marque de salons franchisés moyen-haut de gamme Stephan [3], née à Toulouse en 1976.

À travers cet achat, la holding familiale ariégeoise passe de trente-sept à cent-deux salons et compte désormais 400 collaborateurs. Sa zone d’activités s’étend grandement. De Tarbes à Sainte-Marie-la-Mer. De Tarascon-sur-Ariège à Figeac. De Royan à La Grande-Motte en passant par Biarritz. Avant cette opération, son chiffre d’affaires était d’environ 5 millions d’euros.

Un rythme de développement élevé

« Nous avions, de longue date, cette idée de nous agrandir. Nous avons saisi cette opportunité de racheter Stephan, un groupe avec une très belle image dans le milieu de la coiffure. C’est une marque forte avec une vrai identité, que nous allons faire rayonner », assure Florian Lima, directeur commercial et marketing de la Holding Antoine. Sans être non plus échevelé, le groupe occitan vise un rythme de développement élevé. L’objectif est d’arriver « aux 250 salons d’ici 5 ans » en visant de nouvelles villes (Montauban, Cahors, Agen et Auch) et l’international (Espagne Portugal en plus de la Bulgarie où sont déjà implantés cinq salons Stephan). Une vingtaine d’ouvertures est d’ores et déjà programmée.

Cette fusion va permettre aussi de rapprocher les centres de formation préexistants au sein des deux groupes : la F.A.C de Pamiers et la Stephan University. Des synergies sont à l’étude pour rendre plus attractifs des centres qui permettent de préparer le CAP ou de se former sur des sujets spécifiques (colorations, etc.). « La formation est un enjeu majeur, car nous avons des postes à pourvoir partout. Trouver de nouveaux coiffeurs est une priorité pour nous », confie Florian Lima. Côté fonctions support, le siège de Pamiers pourrait accueillir de nouveaux collaborateurs dans les prochaines années. Ils sont actuellement quinze à y travailler. Ils étaient douze avant le processus de rachat, qui a nécessité des embauches, pour finaliser un dossier complexe sans se faire trop de cheveux blancs.
Matthias Hardoy

Sur la photo : Florian Lima (directeur marketing, commercial et communication), Virginie Lima (directrice générale et directrice administrative, juridique et financière), Antoine Lima (président directeur général) et Ghislaine Galy (directrice management et formation), l’équipe de dirigeants du groupe Holding Antoine. // Des images des défilés de Stephan, marque rachetée par le groupe ariégeois. Crédit : Holding Antoine//Stephan.

Notes

[1Douze salons répartis en Ariège, Haute-Garonne, Aude et Pyrénées-Orientales.

[2Vingt-cinq salons répartis en Ariège, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Lot et Tarn.

[3La marque créée par Alain Senez et Michel Sentenac compte aujourd’hui soixante-cinq salons.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Coiffure-En-rachetant-Stephan-la-Holding-Antoine-s-enracine-dans,34176