De l’électroménager reconditionné à vendre dans le magasin Envie à Mauguio

Inauguré début novembre, le magasin Envie Montpellier propose de l’électroménager d’occasion réparé et fonctionnel à prix réduit. Envie est entreprise d’économie sociale et solidaire. Une chronique en partenariat avec France Bleu Hérault.

Le site d’Envie Montpellier a été officiellement inauguré début novembre. Le magasin est ouvert depuis janvier. Il vend des produits électroménagers d’occasion. On peut y acheter des réfrigérateurs, des machines à laver, des lave-vaisselles à prix réduit. 30 à 60 % moins cher que du neuf. Le matériel est reconditionné et garanti un an. Entretien avec la directrice d’Envie à Mauguio, Viviane Radier.

Dans ce magasin, vous vendez de l’électroménager. Tout est d’occasion ?
Tout à fait. Le principe de Envie, c’est de collecter de l’électroménager d’occasion, de le réparer et de le remettre en vente à des prix qui sont entre 30 et 60 % moins cher que de l’électroménager neuf.

Qu’est-ce qu’on peut acheter concrètement dans votre magasin ?
Principalement du gros électroménager, donc des frigidaires, des congélateurs, des caves à vin, machines à laver, sèche-linge, lave-vaisselle. Tout ce qui est four encastrable, four micro-ondes, plaques. On a de temps en temps, comme en ce moment, du petit électroménager, donc des petits appareils de type plancha, barbecue électrique, fer à repasser. Des choses comme ça.

Cet électroménager d’occasion vous le récupérez à partir de quel moment ? Quand il arrive en fin de vie ou avant ?
Vous savez, quand un magasin d’électroménager vous vend un électroménager neuf, il doit vous proposer de reprendre votre ancien électroménager. Et donc, ce sont ces produits là qui reviennent chez nous par un accord avec l’éco-organisme éco. Donc, ce sont des produits qui ont servi chez les gens. Ils arrivent chez nous quand les gens souhaitent les changer.
Il y a plusieurs raisons. Soit il y a eu une panne et nous, on va le tester. Des fois, c’est réparable. Des fois, ça l’est pas. Soit c’est des personnes qui ont souhaité changer leur électroménager par lassitude. Ce qui veut dire qu’il n’y a pas forcément eu de panne. S’ils ne sont pas trop vieux pour être attractifs, on les remet quasiment à neuf. Il y a un gros travail de nettoyage. Des fois, on reprend au niveau de la carrosserie, on repeint. Nos produits qui sont en magasin paraissent, pas forcément neuf, parce qu’évidemment, ils ne le sont pas, mais ils sont très, très propres et sont vraiment très attractifs.

Et surtout, ils sont beaucoup moins chers que du neuf ?
Oui, suivant les produits, suivant son âge, suivant son état. On est entre 30% à 60 % moins cher que le même appareil en neuf.

Viviane Radier, travailler à Envie, ça peut être un tremplin professionnel. Sur les 13 salariés à Mauguio, 9 sont en insertion professionnelle ?
Exactement, Envie est une entreprise d’insertion, donc ça signifie que nous sommes agréés pour embaucher des personnes qui sont éloignées de l’emploi. En majorité, ce sont des gens qui n’ont pas été sur le marché du travail depuis longtemps. Depuis deux ans ou plus, ou bien des personnes qui ont des difficultés à se réinsérer sur le marché du travail, des personnes bénéficiaires des minima sociaux.
Nous, on les recrute. Notre engagement, c’est de les former à ce métier de technicien électroménager. Et en plus, en parallèle, on les accompagne dans leur démarche vers la réinsertion professionnelle durable. Chez nous, ces salariés vont passer au maximum deux ans, mais en moyenne, ils passent entre 16 et 18 mois pendant lesquels. Ça leur permet, non seulement, de reprendre un peu pied dans le milieu professionnel, mais aussi de reprendre l’habitude de venir travailler tous les jours à l’heure, de respecter les consignes, données, etc. En parallèle, on les accompagne vers une réinsertion professionnelle plus durable.

Il y a des postes en insertion professionnelle. Mais vous recherchez aussi à recruter des personnes qui sont déjà formées ?
Oui parce que pour encadrer et pour former les salariés en insertion à qui on ne demande pas d’expérience et de compétences spécifiques, on a ces postes d’encadrants techniques qui sont des postes de permanents, notamment à l’atelier. On a des techniciens électroménagers formés et expérimentés, dont le poste est chef d’équipe technicien électroménager, qui ont pour responsabilité de former les salariés en insertion.
Propos recueillis par Morgane Guiomard

Ecoutez l’interview audio de Viviane Radier sur France Bleu Hérault

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/De-l-electromenager-reconditionne-a-vendre-dans-le-magasin-Envie,35972