La société gardoise Ergosanté exporte ses exosquelettes aux États-Unis

article diffusé le 16 mai 2021

Ergosanté, acteur technologique de l’économie sociale et solidaire dédié à la santé et au bien-être au travail, s’implante aux États-Unis, premier marché mondial des exosquelettes. L’implantation se fera avec Worksmart Innovations, distributeur exclusif basé en Caroline du Nord.

Présente depuis 2020 à l’international, Ergosanté (120 collaborateurs), société basée à Anduze dans le Gard, et spécialisée dans les solutions d’amélioration des conditions de travail, entend bien poursuivre son expansion. Elle annonce son implantation aux États-Unis, premier marché mondial des exosquelettes, avec près de 500 millions de dollars en 2020. Ce développement stratégique se fera avec Worksmart Innovations, basé à Goldsboro en Caroline du Nord, qui sera l’importateur et le distributeur exclusif des exosquelettes HAPO.

Ce harnais de posture est destiné à toute personne ayant besoin d’une assistance pour le dos et/ou aux personnes dont le poste de travail est considéré comme pénible pour le dos. La PME gardoise densifiera son réseau auprès de grands groupes américains spécialistes de la santé au travail et installera, dans un second temps, une unité de production locale. Elle ciblera les professionnels issus des secteurs militaire, industriel, hospitalier et logistique. « Nos premiers pas à l’export ont confirmé la qualité et la performance de nos exosquelettes et nous sommes prêts désormais à accélérer notre développement international à travers l’ouverture de filiales et de distributeurs locaux », souligne Samuel Corgne, dirigeant-fondateur d’Ergosanté.

Un objectif de 100 exosquelettes vendus par mois

Ergosanté souhaite vendre une centaine d’exosquelettes par mois sur le continent américain, ce qui équivaut aux ventes réalisées actuellement en France. Et avec des prix de vente se situant autour de 1.500 dollars l’unité, soit un prix trois fois moins élevé que les concurrents. Cela est rendu possible par des modèles plus légers et discrets. « Nos modèles n’abusent pas de capteurs et de big data et nos marges sont réduites », explique le président. Aussi, le marché américain est selon Samuel Corgne plus propice à la progression technologique, « les Américains, pionniers en matière de nouvelles technologies, ont une vision plus pragmatique, basée sur l’utilisateur. Tandis qu’en Europe, beaucoup de normes sont en cours de création, ce qui ralentit notre progression. »
Hubert Vialatte

Sur la photo : Les exosquelettes conçus par Ergosanté sont notamment utiles pour les travail des vignes, très exigeant pour le dos. Crédit : DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Ergosante-exporte-ses-exosquelettes-aux-Etats-Unis,31244