HappyPro, une nouvelle plateforme toulousaine éco-responsable dédiée aux services à domicile

Plateforme pour le secteur des services à domicile, HappyPro est hébergé par l’accélérateur à impact Incoplex Toulouse. Le dirigeant de cette jeune pousse, Maxime Alauzy, présente son concept et en quoi celui-ci est écologique.

Ingénieur mécanicien de formation, Maxime Alauzy est déjà entrepreneur depuis 2017. Il y a cinq ans en effet, il a fondé une société de customisation et de préparation de véhicules. Comme pour beaucoup, le confinement de 2020 est l’occasion d’une réorientation professionnelle. Le jeune homme a l’envie « d’une activité plus éco-responsable ». Il réfléchit d’abord à une application d’auto-partage avant d’opter pour la création d’une plateforme pour le secteur des services à domicile. Et, en mai 2022, naît HappyPro.

Lire par ailleurs : Transition. Avec « La Tech à Impact », la French Tech Toulouse veut que les start-up passent à l’acte

Mais en quoi ce nouveau concept est-il durable ? « Parce qu’il regroupe les demandes de particuliers par secteurs géographiques afin de rentabiliser les tournées des personnes qui interviennent à domicile. C’est un gain de temps, d’argent, mais c’est aussi plus écologique car cela évite de multiplier les déplacements pour un client unique », explique Maxime Alauzy, qui y voit aussi « l’occasion de redynamiser les campagnes, puisque les professionnels citadins hésitaient à s’y rendre pour une seule demande ». Cette démarche a convaincu le nouvel accélérateur Incoplex Toulouse d’accueillir la start-up dans la première promotion d’entreprises à impact qu’elle héberge et accompagne depuis l’automne 2022.

« Créer rapidement une communauté attractive »

Actuellement en phase de test, HappyPro regroupe pour le moment une quinzaine de professionnels de la région toulousaine qui proposent des service à domicile très variés (garde d’animaux, massage, services informatiques, jardinage, bricolage, soins esthétiques, etc.). Le but, dans les mois qui viennent, est « de créer rapidement une communauté en ligne attractive », pour pouvoir « passer à une version plus optimale de la plateforme ». « Celle-ci coûte environ 70.000 euros et nécessite au moins huit mois de développement. il faut donc attendre qu’HappyPro gagne en valeur pour la lancer. »
Dans quelques mois, la jeune pousse pourrait se mettre en recherche d’une levée de fonds. Actuellement gratuit, l’accès a la plateforme sera payant (avec un système d’abonnements et de commissions) pour les professionnels lorsque celle-ci commencera à bien s’installer.

Pour les clients, quel intérêt à aller sur cette nouvelle plateforme ? « Les prix sont un peu moins chers que s’il va directement vers le professionnel. Par ailleurs, plus les internautes sont nombreux pour une tournée, plus les frais de transport diminuent, puisqu’ils sont partagés », explique Maxime Alauzy. En attendant que sa plateforme décolle, celui-ci a particulièrement investi les réseaux sociaux pour faire connaître sa solution. Le jeune entrepreneur rêve, à long terme, de voir son idée fleurir sur tout le territoire. À plus courte échéance, c’est une nouvelle version de son site qui est en approche. Celle-ci décidera peut être de nouveaux professionnels à rejoindre HappyPro.
Matthias Hardoy

Sur la photo : Maxime Alauzy, le fondateur de la plateforme HappyPro. Crédit : Hélène Ressayres - ToulÉco.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/HAPPY-pRO,36504