Logement : les élus de Haute-Garonne s’inquiètent d’une aggravation de la crise

Le président du conseil départemental de Haute-Garonne Georges Méric et son vice-président en charge du logement et du développement durable ont écrit ce lundi 14 septembre au gouvernement. Dans une lettre adressée à Emmanuelle Wargon, ministre déléguée au Logement, ils alertent sur « le risque d’une aggravation de la crise du logement et d’un effondrement de la filière du bâtiment avec les milliers d’emplois locaux qu’elle porte ».

En cause, l’absence de mesures concrètes concernant la production de logements sociaux dans le plan de relance annoncé le 3 septembre dernier. « La place du logement social doit être réaffirmée et des moyens octroyés, afin qu’il puisse jouer le rôle d’amortisseur social qu’il a toujours joué et particulièrement ces derniers mois. Les mesures prises ces trois dernières années ont fragilisé ce secteur pourtant essentiel à la cohésion sociale. Reconsidérer les baisses d’APL et les ponctions financières type RLS parait plus encore aujourd’hui indispensable », soulignent Georges Méric et Jean-Michel Fabre.

À noter qu’en Haute-Garonne, le plan départemental de l’Habitat, en cours jusqu’en 2025, prévoit la construction de 4.000 logements sociaux, ainsi que la rénovation énergétique de 2.500 logements privés et de 500 logements sociaux par an. La collectivité a également fléché 16 millions d’euros pour le programme de renouvellement urbain de Toulouse Métropole, baptisé Anru 2.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Logement-les-elus-de-Haute-Garonne-s-inquietent-d-une,29439