Logement social. Toulouse Métropole Habitat aurait réussi à limiter la flambée de la facture énergétique

À l’heure où les températures hivernales font leur retour, Toulouse Métropole Habitat « assure mettre tout en œuvre pour limiter l’augmentation des factures énergétiques de ses locataires ».
Grâce à un plan de rénovation de son patrimoine immobilier, Toulouse Métropole Habitat aurait « réussi en dix ans à baisser de 37 % sa consommation en matière de chauffage collectif », affirme Bertrand Serp, président de l’office public.

Les négociations avec le secteur énergétique auraient permis, de plus, de bénéficier « d’un tarif 330 % inférieur au prix du marché actuel ». Aujourd’hui, un locataire de Toulouse Métropole Habitat dont le logement est équipé d’un chauffage collectif au gaz dépenserait en moyenne 329 euros par an pour se chauffer, alors que la moyenne nationale s’établit à 1446 euros. Sur l’électricité des parties communes, le tarif négocié par Toulouse Métropole Habitat s’établirait à 174 euros le mégawattheure au lieu de 350 euros, ce qui représente un gain annuel de 60 euros par an et par logement.

Entre 2013 et 2021, 278 millions d’euros auraient été consacrés à la réhabilitation, la maintenance et l’entretien du patrimoine et de ses équipements par l’acteur public de l’habitat. Toulouse Métrople Habitat, qui gère 18.968 logements, soit 30 % du parc social de l’agglomération toulousaine, est l’office public de l’habitat de la métropole.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Logement-social-Toulouse-Metropole-Habitat-aurait-reussi-a,36654