Ouverture des bars à Toulouse : finalement, c’est non

C’est la fin de la récré pour les bars toulousains. Vendredi 16 octobre, le tribunal administratif de Toulouse avait suspendu l’application des dispositions de l’arrêté du préfet de la Haute-Garonne qui imposait la fermeture, du 13 octobre au 27 octobre 2020, des débits de boissons dans la métropole toulousaine. Une décision qui ouvrait la voie à leur réouverture.

Mais le Préfet de Région Etienne Guyot a repris la main dans ce dossier en rappelant qu’en la matière, le décret ministériel (article 51) ne pouvait être remis en cause. Et il a publié un nouvel arrêté rappelant ainsi les dispositions retenues pour les territoires placés sous couvre-feu en raison de l’état d’urgence sanitaire. Celui-ci prend la peine de lister les lieux qui « ne peuvent accueillir du public, à toute heure de la journée », au sein des quarante-trois communes de la métropole toulousaine. Les bars, débits de boisson, établissements de jeux et autres salles d’exposition y sont citées. De même, les salles de sport, qui espéraient un recours devant le tribunal administratif ce lundi sont concernées par cet arrêté. Des dérogations sont toutefois mises en oeuvre [1].
Durant toute cette période, les fêtes foraines et les salons sont également interdits.

Notes

[1les activités des groupes scolaires, parascolaires ou de mineurs, des sportifs professionnels et de haut niveau, des personnes munies d’une prescription médicale ou présentant un handicap, pour les formations initiales et continues, pour les épreuves de concours ou d’examens, pour les assemblées délibérantes des collectivités et de leurs groupements, pour l’accueil des populations vulnérables et la distribution de repas pour des publics précaires, pour l’organisation de dépistages sanitaires, collectes de produits sanguins et actions de vaccination.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Ouverture-des-bars-a-Toulouse-finalement-c-est-non,29714