Pour sa rentrée politique, le maire de Toulouse accélère sur le vélo

Jean-Luc Moudenc a présenté, jeudi 15 septembre, les grandes orientations de sa politique pour cette année, en mettant l’accent sur le développement du vélo. Création de nouvelles pistes cyclables, concertation sur le Réseau Express Vélo et extension des vélos en libre-service sont au programme.

Développement durable, priorité au vélo et économie d’énergie. Ce sont les sujets abordés jeudi 15 septembre matin par Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, à l’occasion de sa rentrée politique. L’édile a rappelé « l’été marqué par des chaleurs exceptionnelles », soulignant l’engagement de ses équipes « depuis 2014 sur le sujet du dérèglement climatique », avec des réalisations comme le Meett, « bâtiment à énergie positive et les 700 arbres plantés » ou encore « la troisième ligne de métro pour agir sur la pollution et les trajets domicile-travail ».

C’est surtout sur le développement du vélo que Jean-Luc Moudenc a brossé les grandes orientations de sa politique pour l’avenir. Depuis 2016, 92 km de pistes cyclables supplémentaires ont été aménagées sur l’agglomération, entraînant une hausse du nombre de cyclistes sur ces axes de 77 %, selon la collectivité. « Notre conviction, c’est que le vélo est un allié précieux pour rafraîchir la ville et il n’y a jamais eu autant de moyens pour le vélo », assure le maire. « Près de 160 millions d’euros vont encore être investis : 80 millions pour renforcer le Réseau Express Vélo (REV), 20 millions pour la création de deux passerelles vélo-piéton vers l’Ile du Ramier et 60 millions pour améliorer la circulation existante, afin qu’elle soit mieux sécurisée et plus continue. »

Concertation sur le REV

Cet automne, des réunions de concertation doivent avoir lieu sur le REV, qui représente 370 km de pistes cyclables nouvelles pour la Haute-Garonne, dont 240 km sur le territoire métropolitain, soit un bassin de 500.000 emplois desservi. Dans le cadre de ce projet, Toulouse Métropole lance la création de voies cyclables entre Grenade et Beauzelle, sur la rue de Metz, le long de la voie verte de l’Hers et sur le quai de Tounis. Les stations Vélo Toulouse, actuellement au nombre de 283, vont voir leur nombre augmenter jusqu’à 475 stations, dont 75 seront dans des communes de l’agglomération. Elles seront également pourvues pour moitié de vélos électriques, afin d’attirer un nouveau public vers ce mode doux.

Concernant l’explosion de la facture énergétique, préoccupation du moment pour les collectivités, Jean-Luc Moudenc a annoncé qu’un plan d’économie d’énergie, qui concernera Toulouse Métropole, la Mairie de Toulouse et Tisséo sera présenté en octobre. En 2022, la facture d’électricité a fait un bond de 40 % et de 230 % pour le gaz ! Pour les trois ans à venir, les perspectives tablent sur 18 % de hausse pour l’électricité et 59 % pour le gaz. « Cela sera amorti avec un groupement de commandes pour moins souffrir des effets de l’inflation », anticipe le président de Toulouse Métropole. Enfin, le 20 octobre prochain, le plan de renforcement de Plan climat, air, énergie territorial sera soumis au vote du conseil de Toulouse Métropole.
Julie Rimbert

Photo d’illustration. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Pour-sa-rentree-politique-le-maire-de-Toulouse-accelere-sur-le,35338