Dans les coulisses du MIF : les PME d’Occitanie font la promotion de la production régionale

Le salon du Made in France a réuni des entreprises françaises, au parc des expositions, du 11 au 14 novembre 2021. Cette année, une importante délégation occitane a rassemblé 49 entreprises de la région. Les 36 autres exposent en fonction de leur secteur d’activités. Le grand public est au rendez-vous, comme les hommes et femmes politiques, à cinq mois de la présidentielle.

Au salon du MIF, le visiteur passe de stand en stand et découvre des produits variés : escaliers, couteaux, textile, ameublement, cuir et même bateau… Leur point commun : ils sont fabriqués en France. Beaucoup revendiquent une étiquette bio et la valorisation des circuits-courts. Jalil Benabdillah, vice-président du conseil régional Occitanie en charge de l’Économie, se satisfait d’un niveau de fréquentation à la hauteur des attentes : « En cette sortie de crise, l’affluence à l’événement révèle l’appétence du public à vouloir consommer mieux. Ils viennent découvrir le savoir-faire français. »

Le salon du Made In France attire essentiellement le grand public, dont une grande partie vient pour consommer. Mais les exposants rencontrent également de potentiels nouveaux fournisseurs, avec des visiteurs professionnels. Cette année, l’agence Ad’Occ et la Chambre régionale des métiers et de l’artisanat ont mis en place un pavillon Occitanie pour la première fois. « C’est l’opportunité de montrer l’étendue de notre production régionale », se réjouit le vice-président d’Ad’Occ. Lors des précédentes éditions, le grand nombre d’exposants a poussé l’agence à mettre en place ce pavillon : « Certains petits stands nous sollicitaient, noyés dans la masse, pour se regrouper. Par exemple, le stand de Green Mamma, fabricant de collants pour femmes enceintes, reçoit beaucoup de monde, sa dirigeante est très contente. Ce salon lui apporte la visibilité qui lui manquait. »

Les menuiseries Combes fabriquent et rénovent des fenêtres haussmanniennes en Aveyron. L’événement parisien lui permet de rencontrer son public. Cédric Taffein, le responsable communication sourit : « On s’attendait à un fort engouement. Le niveau de commandes confirme nos attentes, voire plus. » Afin de mettre en lumière les productions locales, l’espace Occitanie enchaîne les démonstrations au centre de la délégation : maquillages, bougies, prêt-à-porter, etc.

Créer des synergies

D’autres acteurs régionaux exposent hors du pavillon, comme la Ferme Hitton, élue « ferme préférée des français 2021 » par Stéphane Bern. Déjà inscrite lors de l’édition précédente, annulée pendant la crise sanitaire, la ferme a été placée au rayon « santé/bien-être ». Cécile Guichard et son mari, qui se décrivent comme « paysans savonniers », ne s’en plaignent pas. La place de son stand lui permet d’être mieux identifiée par le public et d’échanger avec des concurrents directs, « qui sont aussi des partenaires. C’est toujours plaisant de discuter avec des professionnels », assure-t-elle.

« On se met à disposition des entreprises pour les aider sur place. On veut leur mettre le pied à l’étrier et accompagner leurs besoins », indique Jalil Benabdillah. Selon lui, le MIF constitue aussi un lieu d’échanges et de rencontres pour identifier les problématiques des entreprises, petites et grandes, et réfléchir à des solutions. Et fédérer, puisque « les acteurs se rencontrent entre eux aussi ». Une manière de créer du lien. Dans cet esprit, l’agence régionale organise aussi un jeu-concours pour faire gagner chaque jour aux visiteurs un produit de la gamme des exposants.

Start-up, tradition, terroir et campagne… politique. Les candidats à la présidentielle 2022 visitent le salon pour se positionner en fervent défenseur de la souveraineté économique et de la production française. Le magazine Marianne tenait ainsi une conférence où les candidats étaient invités à s’exprimer sur le thème : « La relocalisation entre promesses et réalité ». Jean-Luc Mélenchon, Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen ont été aperçus, en plus de la ministre de l’Industrie Agnès Pannier-Runacher.
Mathieu Michel

Sur la photo : L’espace Occitanie mis en place pour la première fois par l’agence Ad’Occ et la CRMA. Crédits : Mathieu Michel - ToulÉco.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Promouvoir-la-production-francaise-et-occitane-au-salon-du-MIF,32496