Sport : quel business à l’heure du Covid ? épisode 2/3

Dans le monde du sport, l’impact de la pandémie se ressent à tous les niveaux. Chacun à leur manière, les clubs professionnels toulousains s’adaptent pour traverser cette période et solidifier leur modèle économique. Deuxième volet de ce dossier ToulÉco.

(suite de l’article diffusé le lundi 19 juillet).
Alors qu’il évalue les pertes liées à la crise du Covid-19 à « plusieurs millions d’euros », Damien Comolli, président du TFC depuis le début de la saison et la reprise du club par Red Bird Capital, présente la préparation du budget 2021-2022 comme « une équation à plusieurs inconnues ». En effet, à l’incertitude sportive liée à la montée ou non des Violets en Ligue 1, qui oblige le club à prévoir les deux scénarios, s’ajoute l’absence de contrat de diffusion après le fiasco Mediapro. Contrairement au modèle du Stade Toulousain ou du Fenix, les droits télé représentent la principale source de revenus dans le football. « Or, on ne sait pas quel sera le montant, ni même la répartition entre Ligue 1 et Ligue 2 », pointe Damien Comolli. « C’est un challenge multiple. Si nous n’avions pas budgété de recettes billetterie cette saison, nous prévoyons la présence du public l’an prochain. Mais quand et à quel niveau ? »

À ce sujet, la visite en avril dernier dans la Ville rose de Jean-Michel Blanquer et de Roxana Maracineanu n’a pas apporté de véritables éléments de réponses. « On voit bien qu’il n’y a pas beaucoup de visibilité sur le moyen terme », commentait, déçu, Philippe Dallard, au lendemain des échanges avec les ministres. « Nous étions persuadés que nous pourrions rouvrir les tribunes et les prestations en 2021, même avec une jauge, ce qui fait que nous avons des prestations non livrées. Il faudrait ouvrir d’ici la fin de la saison mais pour les sports en salle comme nous, on y croit de moins en moins. »

Didier Lacroix poursuit la réflexion. « 70 à 75 % de la commercialisation, à savoir les partenaires et les abonnés, est faite entre avril et septembre. Il faut donc redonner confiance pour l’ouverture au public avant la fin de la saison… » Alors que diverses expérimentations ont été imaginées, le Stade Toulousain a notamment travaillé avec le CHU de Toulouse pour un protocole qui préfigurerait une réouverture au public.
Paul Périé
Retrouvez le dernier volet de cette enquête dans notre édition du mercredi 21 juillet

Sur la photo : Damien Comolli, président du Toulouse FC, travaille le budget de la saison prochaine avec plusieurs scénarios. Crédits photo : Hélène Ressayres - ToulÉco.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Sport-quel-business-a-l-heure-du-Covid-episode-2-3,31744