Toulouse. Tapas, un effet de mode ou un mode de vie ?

L’effet « tapas » divise dans la Ville rose. Alors que les établissements proposant cette spécialité espagnole se multiplient, le phénomène ne laisse pas insensible. Alors, tradition durable, ou feu de paille 

Il y a une quarantaine d’années, se souvient Jean-Philippe Des­champs, fondateur du restaurant Le louchebem, seul le Grillon pro­posait la kemia, un assortiment d’amuse-gueules ». En 2016, les dix doigts de la main ne suffisent pas pour compter bars et res­taurants à tapas. Chacun revisite cette re­cette catalane, à en perdre son espagnol. Jean-Philippe Deschamps, qui est aussi pré­sident de la branche (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Toulouse-Tapas-un-effet-de-mode-ou-un-mode-de-vie,20762