Tourisme : une communication unifiée pour booster la destination Occitanie

Le 8 juillet à La Grande-Motte (Hérault), le Comité régional du Tourisme Occitanie a présenté son plan d’action pour l’été. La saison devrait être moins pire que prévu. Les offices de tourisme se coordonnent pour délivrer un message unifié.

La crise est passée par là, et il faut s’unir dans la riposte. Les professionnels du tourisme d’Occitanie enregistrent une baisse de chiffre d’affaires estimé à 1 milliard d’euros entre février et mai, indique le CRT Occitanie, le 8 juillet à La Grande-Motte (Hérault), lors d’un point presse. La baisse va de 23 % en février à 94 % lors de la première quinzaine de mai. 84 % des professionnels ont été contraints de fermer temporairement ou totalement leur structure. « C’est une année hors norme », indique Vincent Garel, président du CRT. « On peut considérer que l’été sera moins difficile que prévu, même si on ne pourra pas parler d’une année satisfaisante. Ici, le soleil et la mer sont toujours là. Tout est prêt pour accueillir les touristes dans les meilleures conditions sanitaires qui soient. »

Une action de promotion (enfin) coordonnée

Seul effet bénéfique de la crise : il pousse quelque treize offices de tourisme (un chiffre jugé trop élevé, et brouillant le marketing territorial, selon le Medef Montpellier, entre autres) à se mettre d’accord pour délivrer une campagne de promotion commune du territoire. « C’est la première fois que ce travail en commun s’effectue, en concertation avec la filière et les professionnels », concède Vincent Garel. « Le CRT a accompagné la démarche. »

« La région Occitanie doit mettre en avant son littoral », martèle Stéphan Rossignol, maire LR de La Grande-Motte. La campagne digitale (Facebook, Expédia, Leboncoin et Tripadvisor) déploiera quatre thématiques : bien-être, littoral et nautisme, cyclotourisme et découverte de la nature, patrimoine et culture. Une première phase s’est déroulée du 20 juin au 6 juillet. Une seconde suivra à partir du 17 août, « en prévision d’une arrière-saison qui devrait être particulièrement marquée cette année », précise le CRT.

Recours aux influenceurs

À noter que les influenceurs digitaux sont utilisés pour la promotion de la destination Occitanie auprès de leurs communautés de fans. La blogueuse Léa Camilleri (91.000 abonnés) est venue fin juin au Pont du Gard et dans les Cévennes. La youtubeuse Little Gipsy (100.000 abonnés) a posé sa caméra du côté de Gavarnie et du Pic du Midi, dans les Hautes-Pyrénées, début juillet. Bruno Maltor, influenceur voyage national (600.000 abonnés) a été accueilli du 9 au 19 juin. Il créera trois vlogs sur la Camargue, la côte du Languedoc et la côte catalane. Ces vlogs seront repris sur les réseaux sociaux du CRT et médiatisés sur des sites premium tout l’été.

Les hôtels et résidences de tourisme à la peine

Si le tourisme d’affaires a été « stoppé net » dans les deux métropoles régionales, Toulouse et Montpellier, l’Occitanie figure dans les deux premières destinations touristiques des Français pour cet été. Une aubaine, alors que la clientèle étrangère va faire défaut. « Plus de 60 % des Français n’ont pas encore choisi leur destination », analyse Jean Pinard, directeur du CRT. « Parmi eux, beaucoup partaient à l’étranger. Ils vont redécouvrir leur résidence secondaire, ou la maison familiale au fin fond du Gers ou du Tarn. Pour les commerces de proximité, l’hôtellerie de plein air, les gîtes, cette tendance peut être une bonne nouvelle. »

Les secteurs des hôtels et des résidences de tourisme rencontrent davantage de difficultés, en termes de réservations. « Nous craignons qu’à la fin de l’été, les entreprises qui n’auront plus de trésorerie nécessaire doivent licencier », anticipe Vincent Garel. « Ce qui est un crève-cœur dans des PME où les patrons connaissent leurs collaborateurs depuis des années, et les ont parfois formés. Cela dit, beaucoup de professionnels sont déjà dans le coup d’après, mettent en œuvre les moyens pour adapter leurs structures d’un point de vue sanitaire, et travaillent sur un plan de relance sur 18, 24, voire 36 mois. »

Dans ce tableau contrasté, « l’Occitanie devrait être la première région touristique française cette année », prévoit Jean Pinard. L’an dernier, suivant les données des opérateurs de téléphonie mobile, l’Occitanie a attiré 206 millions de nuitées, la moitié étant dans le secteur non marchand. La région est celle, en France, qui compte le plus de résidences secondaires : 550.000 !
Hubert Vialatte

Sur les photos : Baignade à Argelès-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) et promenade en vélo à la Grande Motte. Crédit : Laurent Lacombe - OT d’Argelès et Henri Comte - OT LGM. 

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Tourisme-une-communication-unifiee-pour-booster-la-destination,29239