Aveyron. « L’urgence » de trouver un repreneur pour Jinjiang Sam

La société Jinjiang Sam (ex-Société aveyronnaise de métallurgie ), à Viviez, a été placée en redressement judiciaire. Pour la présidente de Région Occitanie Carole Delga, « il est urgent de trouver un repreneur ».

Les salariés de Jinjiang Sam auront beau eu se battre, la société est placée en redressement judiciaire depuis le 7 janvier dernier, dessaisissant ainsi le groupe chinois de la gestion. Pour rappel, en octobre dernier, une semaine avant la venue d’Emmanuel Macron dans l’Aveyron pour le débat sur les retraites, les 420 salariés de Jinjiang Sam s’étaient mis en grève pour protester contre un plan social portant sur la suppression de 200 à 250 postes dans leur usine spécialisée dans les carters moteurs en alliages aluminium. L’abandon du plan et la reprise de négociations sous l’égide de l’État, entre la direction de Jinjiang et le groupe Renault, principal client, avaient mis fin au mouvement. L’embellie a été de courte durée.

Organisation d’une table ronde pour accélérer les choses

En déplacement dans l’entreprise le 21 janvier, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, a déclaré qu’ « il est urgent de trouver un repreneur sérieux et solide, porteur d’un projet industriel d’avenir pour le site et ses salariés » . À noter que pour assurer une continuité de l’activité, deux administrateurs et un directeur de transition ont été nommés. En parallèle, Renault s’est engagé, lors d’une audience qui a eu lieu le 17 janvier, à assurer la garantie de financement de la période d’observation - soit pour une durée de six mois.

Carole Delga indique qu’elle a demandé à la préfète de l’Aveyron l’organisation d’une table ronde réunissant les services de l’État et les élus locaux, en présence des services de la Région Occitanie, des administrateurs judiciaires, du directeur de transition, des représentants des salariés ainsi que du principal client, Renault. « Nous devons tous contribuer activement à la recherche d’un repreneur menée par les administrateurs. La Région pourra financer le recrutement d’un cabinet pour participer à la recherche des repreneurs », complète -t-elle.

« Jinjiang n’a pas respecté ses engagements »

Pour rappel, le groupe chinois Jinjiang, troisième producteur chinois d’aluminium primaire, avait repris l’usine en décembre 2017 sur décision du tribunal de commerce de Paris. Il s’était engagé à l’époque à injecter 18,5 millions d’euros pour maintenir et diversifier l’activité sur le site. « Depuis deux ans, le repreneur n’a malheureusement pas respecté ses engagements », constate la présidente de Région,. Les conséquences sont potentiellement importantes, l’entreprise Sam étant le premier employeur du bassin de Decazeville.
Sophie Arutunian

Sur la photo : le site de Sam Jinjiang à Viviez dans l’Aveyron a été placé en redressement judiciaire. Source : Google maps.

 

Source : https://www.touleco.fr/Aveyron-L-urgence-de-trouver-un-repreneur-pour-Jinjiang-Sam,27956