« Des résultats encourageants malgré la crise » pour la Banque Populaire Occitane

La Banque Populaire Occitane juge ses résultats 2020 satisfaisants. Alors que l’année passée à été consacrée à aider les entreprises et associations frappées par la crise économique, l’établissement commence à se tourner vers l’avenir.

C’est sa première conférence de presse en tant que directeur général de la Banque Populaire Occitane. Christophe Bosson, qui succède à Alain Condaminas, connaît cependant très bien la maison. Cela fait trente ans qu’il travaille dans le groupe bancaire et dirigeait jusqu’à présent la Banque Populaire Méditerranée. Il vient présenter « des résultats à peu près équivalents aux années passées » malgré une crise économique qui « a causé tout de même un repli du PIB national de l’ordre de 9% ».

En 2020, la banque régionale affiche un produit net bancaire (PNB) de 348,7 millions d’euros et ses résultats nets sont de 68,2 millions d’euros. Un bilan économique jugé « encourageant » par la Banque Populaire Occitane, satisfaite notamment de la hausse de 8,6% des crédits immobiliers, de 9,9% des prêts personnels et de 10,2% des crédits équipements pour les entreprises.

PGE, monde associatif soutenu et transition écologique

Christophe Bosson égrène les chiffres qui montrent que la Banque Populaire Occitane aux 583.000 clients et 197.000 sociétaires a été active dans cette étrange année où l’économie a été particulièrement chahutée. 28.000 reports d’échéance de crédits professionnels ont par exemple été mis en œuvre pour un montant de 243 millions d’euros. 8.300 prêts garantis par l’État (PGE) ont été accordés aux entreprises pour un montant de plus d’un milliard d’euros. « 12% des PGE accordés seront remboursés à la fin de la première année. 71% seront amortis sur cinq ans », estime le directeur général. Catherine Mallet, présidente du conseil d’administration, insiste elle « sur le niveau d’engagement auprès du tissu associatif régional maintenu cette année en dépit des circonstances ». 700.000 euros auraient été redirigés vers un monde associatif local, particulièrement impacté par la crise. Sa fondation d’entreprise aurait de son côté accompagnée trente-et-un projets pour un montant de 330.000 euros.

La banque se tourne désormais vers l’avenir et « l’enjeu sera d’accompagner la reprise économique de notre territoire et l’emploi dans les départements ». Une reprise par l’économie verte ? La Banque Populaire Occitane promet en effet de jouer un rôle plus grand à l’avenir dans la transition écologique et énergétique. Elle se fixe l’objectif de distribuer désormais chaque année 150 millions de financements verts grâce à une gamme de crédits et épargnes dédiés. Le nouveau directeur général de la Banque Populaire Occitane en dira peut-être davantage bientôt à ce sujet puisqu’il doit présenter son projet d’entreprise « pour mobiliser toutes les énergies de la banque ». Et commencer à ouvrir des horizons post-crise ?
Matthias Hardoy

Sur la photo : Christophe Bosson, le nouveau directeur général de la Banque Populaire Occitane, et Catherine Mallet, la présidente du conseil d’administration de la banque. Crédit : Banque Populaire Occitane.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Banque-Populaire-Occitane-Des-resultats-encourageants-malgre-la,31137