Couvre-feu. La grande lassitude des commerçants toulousains

Depuis samedi dernier, les Français doivent s’habituer tant bien que mal au couvre-feu de 18 heures. Chez les commerçants toulousains, l’amertume domine face à cette restriction de plus. Reportage en ville, une heure avant l’extinction des feux.

17 heures. Les passants sont encore nombreux à flâner dans les rues de Toulouse alors que la journée commence doucement à s’éteindre. Dans un magasin d’habillement de la rue Victor-Hugo, les deux vendeuses profitent de l’absence de clients pour réaménager un peu la vaste et lumineuse boutique. La période cruciale des soldes démarre le lendemain. « J’espère que le journal télévisé va l’annoncer, car pour (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Couvre-feu-La-grande-lassitude-des-commercants-toulousains,30358