Crédit Agricole du Languedoc : cap vers la relance avec un nouveau président

À 62 ans, Daniel Connart est élu à l’unanimité président du Crédit Agricole du Languedoc (CAL, 396.600 sociétaires), le 30 mars. Il succède à Jacques Boyer, président depuis 2011, arrivé au terme de son mandat. Dans le contexte actuel, la banque mutualiste veut être un acteur de la relance économique.

Un nouveau président, et un cap fixé vers la reprise économique. Daniel Connart est élu à l’unanimité président du Crédit Agricole du Languedoc (CAL), le 30 mars, après plus de vingt-cinq ans comme administrateur de caisse locale et vingt-deux ans d’engagement au sein du conseil d’administration.

Né à Saint-Pons-de-Thomières (Hérault) et y résidant toujours, l’homme, aviculteur de profession, est, sous des dehors modestes, un redoutable entrepreneur. Il exploite un élevage de poules (leader régional de son secteur), le Domaine de Portes, qui emploie 90 salariés, et compte 160.000 poules pondeuses produisant 145.000 œufs par jour (120 millions d’œufs commercialisés par an). Le groupe est implanté à Saint-Pons-de-Thomières, à Perpignan (Roussillon Œuf) et Villeneuve-lès-Maguelone (Le Petit Poucet). L’entreprise fait partie de « L’œuf de nos villages », un groupement national qui pèse 40% de parts de marchés sur l’œuf coquille.

« Vous retiendrez facilement mon nom, d’origine belge », ironise-t-il devant la presse, au siège du Crédit Agricole du Languedoc (Maurin), le 31 mars. Daniel Connart siège au conseil d’administration du CAL depuis 1999. « Jacques Boyer m’a pris sous sa coupe, en me proposant des formations à Paris pour me responsabiliser davantage en tant qu’administrateur régional », affirme-t-il avec élégance.

Conseil aux entrepreneurs : étaler le remboursement des PGE

Le CAL, dirigé par Christian Rouchon, a attribué 1 milliard d’euros de PGE en un an à 8000 entreprises, agriculteurs et viticulteurs de la région. « Il faut préserver l’activité économique. Le robinet d’eau est actuellement fermé, mais quand il rouvrira, il faut que la reprise économique puisse être forte. Le PGE est encore souscriptible jusqu’au 30 juin », indique Christian Rouchon. « Il faut en user et en abuser. Les entreprises doivent profiter de cette ressource, car ce sont des prêts à 0%. » Conseil aux clients : « Étaler le remboursement sur une longue durée. La crise est énorme. Il vaut mieux répartir les conséquences de cette crise. »

Le CAL soutient aussi les interventions en fonds propres, via Sofilaro et une foncière liée aux projets immobiliers, « pour accompagner les entreprises qui portent un projet de développement », avec des dispositifs (prêts ou obligations subordonnés) dont les taux d’intérêt sont compris entre 4 et 6%. Les ENR, dont les projets sont nombreux en Occitanie Est, font l’objet de 700 millions d’euros d’encours, « avec un très beau projet d’hydrogène décarboné à Béziers. Nous sommes la banque de ce grand projet », souligne Christian Rouchon.

Progression de la délivrance de crédits

Le CAL a accompagné des entreprises dans leur digitalisation : moyens de paiement sécurisés, e-visibilité, création de boutiques en ligne… Le tout en affichant une progression sur la délivrance de crédits : + 25,7% de crédits débloqués (5,3 milliards d’euros), + 11,1% d’encours de crédits (23,3 milliards d’euros, dont + 7,1% sur l’encours habitat), 2,5 milliards d’euros de crédits habitat (un projet immobilier sur trois), 34,34% de part de marché crédits.

Le CAL prévoit cent-vingt recrutements en 2021 (dont quinze créations nettes de postes sur le marché des professionnels), et l’embauche d’une centaine d’alternants, principalement des Bac+3 allant vers un Master. La banque coopérative et mutualiste compte 1.500 administrateurs et 2700 collaborateurs sur quatre départements (Aude, Hérault, Gard et Lozère), où elle déploie 180 agences. Elle compte près d’un million de clients. Les quatre vice-présidents du conseil d’administration sont Michel Brugeron (Lozère), Jacques Fournier (Hérault), Claude Guigue (Gard) et Jean-Claude Limouzy (Aude).

Sur la photo : Daniel Connart, le 31 mars, au siège social du CAL à Maurin (Hérault). Photo : Hubert Vialatte-ToulÉco.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Credit-Agricole-du-Languedoc-cap-vers-la-relance-avec-un-nouveau,30944