Depuis Toulouse, la pizzeria Bonici veut poursuivre une croissance maîtrisée

L’enseigne Bonici, dont le siège est à L’Union (Haute-Garonne), vient de lancer la première boîte à pizza réutilisable. Elle axe son développement sur une présence forte dans les villes moyennes et devrait ouvrir sept nouvelles franchises au premier semestre.

Avec soixante-treize magasins et un chiffre d’affaires de 22 millions d’euros en 2022, l’enseigne de pizzerias Bonici se porte plutôt bien. Très active dans le Sud-Ouest, autour de Bordeaux et Toulouse, la franchise va prochainement ouvrir en région parisienne, à Valence (Drôme) et en Bretagne. « Nous sommes également présents dans les Dom et en Belgique, et nous souhaitons nous déployer dans le Grand Est et le Nord de la France. Nous avons également deux master-franchises, en Afrique, notamment au Togo, et en Espagne, où nous avons vendu le concept à un sous-traitant chargé de développer la franchise », détaille Jérôme Bonici, qui a fondé l’entreprise en 2008.

Le modèle économique repose sur un investissement moyen de 15.000 euros pour les franchisés et une forte présence sur les petites villes et les villes moyennes. « On peut s’implanter dans des villes de 10 à 15.000 habitants, où les grandes chaînes ne sont pas et où les indépendants ne livrent pas », explique le chef d’entreprise. 80 % de l’activité de Bonici est en effet assurée par la livraison et l’enseigne, qui propose également des burgers, revendique par ailleurs l’utilisation de 70 % de produits frais.

Alors que l’objectif initial était d’atteindre le cap des cent magasins d’ici à fin 2023, Jérôme Bonici se montre prudent après le petit coup d’arrêt subi en raison de l’augmentation du coût des matières premières. « On sera plus proches des quatre-vingt-dix, avec déjà sept ouvertures prévues au premier semestre. Nous sommes plus dans la gestion, avec l’idée de préserver et aider nos magasins. » Bonici vise cependant 27 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2023.

Des boîtes à pizza réutilisables, une première en France

Des franchisés qui, depuis le 2 janvier dernier, peuvent chacun proposer à leurs clients une trentaine de boîtes à pizza en plastique réutilisables à la place des traditionnelles boîtes en carton. Une première pour les franchises de pizzeria en France. En polypropylène, la Bonici box mesure 30 cm de diamètre, passe au micro-ondes et au lave-vaisselle. Une mise en service qui tombe à pic avec l’entrée en vigueur de la loi Agec, qui oblige les enseignes de restauration rapide à utiliser de la vaisselle réutilisable. « Oui, nous étions synchros. Mais cela fait plusieurs mois que nous travaillons sur ce sujet dans le cadre de notre démarche RSE. Nous sommes en effet peu concernés par cette législation car nous n’avons pas beaucoup de restaurants de plus de vingt places », explique cependant Jérôme Bonici.

Alors que l’approvisionnement en boîtes en carton représentait jusqu’à présent un semi-remorque par mois pour l’ensemble des magasins en France et à l’étranger, l’objectif est de limiter l’impact environnemental et le gaspillage alimentaire, la Bonici box pouvant également servir de doggy bag. Afin que « tout le monde soit gagnant », selon le chef d’entreprise, cette boîte réutilisable, conçue et fabriquée par Pizzycle en Allemagne, « faute d’avoir trouvé en France », est proposée à 9 euros. « C’est notre prix de revient grâce au partenariat avec la marque Tropico, là ou une une boîte en carton revient à 30 cts l’unité. Pour le client, une pizza est offerte au bout de neuf pizzas achetées, ce qui fait plus que rembourser la Bonici box », précise Jérôme Bonici.

Cette boite en plastique réutilisable est pour l’instant uniquement disponible pour les ventes en emporter, « pour des questions d’hygiène notamment », selon Jérôme Bonici, qui espère toucher 10 % des clients avec sa Bonici box.
Paul Périé

Sur la photo : Jérôme Bonici, le fondateur de la franchise éponyme, présente sa Bonici box, une première en France. Crédit : DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Depuis-Toulouse-la-pizzeria-Bonici-veut-poursuivre-une,36512