En 2023, Jean-Luc Moudenc veut poursuivre la transformation de Toulouse

Lors de ses vœux à la presse jeudi 5 janvier, le maire de Toulouse a mis l’accent sur les projets développant la qualité de vie des habitants et la mobilité. Cette année, le projet du Grand Parc Canal va notamment réaménager les différents canaux de la ville.

« Notre cap, c’est de donner la priorité au quotidien des Toulousains », a assuré Jean-Luc Moudenc, ce jeudi 5 janvier, lors de la présentation de ses vœux à la presse, détaillant les réalisations prévues pour la Ville rose en 2023. Rappelant l’attractivité de la métropole, qui gagne toujours près de 15.000 habitants par an selon les derniers chiffres de l’Insee, le président-maire a souligné les nombreuses aides déjà mises en place par sa collectivité pour soutenir les habitants dans la transition écologique et leur quotidien : prime à la pratique du vélo, aide à la rénovation des appareils pour une seconde vie, aide à la rénovation énergétique des logements, mutuelle communale…

Lire par ailleurs notre dossier : Vélo : l’Occitanie en a sous la pédale

Jean-Luc Moudenc veut continuer à développer la qualité de vie dans les quartiers, en s’appuyant notamment sur l’opération "Mes idées pour mon quartier", qui a vu la sélection de quatre-vingt-trois mesures proposées par les citoyens, dont 85 % sont de nature écologique. « Nous avons multiplié le budget participatif par huit, soit 8 millions d’euros », précise l’édile. « Au printemps, nous allons lancer la concertation pour la végétalisation de l’avenue Édouard Branly, ouvrir un nouveau marché à Montaudran, aménager un parc central dans la Zac de Saint-Martin du Touch ou encore créer un jardin devant la chapelle Saint-Joseph, avec un accès direct à la Grave. »

Concertations sur le Grand Parc Canal

Le président de Toulouse Métropole veut également mettre l’accent sur la mobilité des habitants. Si les travaux de la troisième ligne de métro ont déjà commencé, c’est cette année que deux grandes opérations de réaménagement de deux axes stratégiques vont débuter : ceux de la rue de la République puis de la rue de Metz en mars, et enfin de la grande rue Saint-Michel au printemps. « Les concertations sur le Grand Parc Canal vont aussi débuter, en particulier sur le parvis Brienne Saint-Pierre, où nous voulons diminuer la place de la voiture de moitié pour plus d’espace pour les piétons et vélos », détaille Jean-Luc Moudenc. « Il faut que le canal du Midi soit vu comme un plan d’eau, avec cet esprit de promenade. Il faut adapter la ville aux nouveaux usages des piétons, vélos et remettre de la nature. »

Voir par ailleurs : « La ville de demain doit créer de l’espace pour les nouveaux modes de transport »

Concernant la ZFE, opérationnelle depuis le début de l’année, le maire de Toulouse a demandé au gouvernement de doubler les aides de l’État pour aider les citoyens les plus modestes à acquérir des véhicules plus propres.
Julie Rimbert

Sur la photo : La passerelle Empalot, entre l’île du Ramier et le quartier Empalot, est un des chantiers qui doit favoriser les mobilités douces à Toulouse. Crédit : Vinci -Lavigne-Chéron.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/En-2023-Jean-Luc-Moudenc-veut-poursuivre-la-transformation-de,36473